#Francophonie, #Ontario

Algoma­–Manitoulin: Mantha peu inquiété dans le dernier débat

Le député sortant, Michael Mantha, rencontre certains des résidents. Crédit image: Facebook

ESPANOLA – Une cinquantaine de citoyens se sont rassemblés à la Légion royale canadienne d’Espanola alors que les candidats d’Algoma­–Manitoulin s’affrontaient pour une dernière fois avant les élections. Même si les six candidats étaient invités à l’occasion du débat, Jib Turner du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) et Kalena Mallon-Ferguson du Parti libertarien n’étaient pas de la partie. Les candidats se sont prononcés sur les grands thèmes de la campagne, mais la soirée s’est démarquée par le respect avec lequel ont échangé les candidats.

DIDIER PILON
dpilon@tfo.org | @DidierPilonONFR

La victoire convaincante en 2011 était une première pour les néo-démocrates d’Algoma­–Manitoulin. Elle a mis un terme à 30 ans de représentation libérale. Michael Mantha est aussi le premier député bilingue de la circonscription qui compte plusieurs villages à forte concentration francophone, tels que Dubreuilville, Chapleau, Blind River, Elliott Lake et Wawa.

La Légion royale canadienne d’Espanola. Crédit: Didier Pilon

Porte-parole néo-démocrate en matière de Relations avec les Autochtones et Réconciliation et de Développement du Nord et Mines lors de son dernier mandat, M. Mantha aurait une avance considérable, selon les plus récents sondages.

Ses adversaires pour la soirée ont été Charles Fox du Parti libéral, Tommy Lee du Nord de l’Ontario parti (NOP) et Justin Tilson du Parti vert.

Membre de la communauté autochtone Bearskin, M. Fox a été le Chef régional de l’Ontario de 2000 à 2005, et avait donc le mandat de représenter les 133 chefs autochtones de la province. En tant que survivant d’une école résidentielle, le libéral a eu à réapprendre sa langue et sa culture.

«Le but des écoles résidentielles était de chasser l’indien de l’enfant, de le transformer afin qu’il ne soit plus autochtone», a résumé M. Fox.

Originaire du village d’Echo Bay à Algoma, Tommy Lee est le président du NOP. Au centre de sa plateforme: l’inquiétude que les partis politiques se plient toujours aux intérêts de Toronto, qui compte plus de circonscriptions, au détriment des gens du Nord.

Finalement, Justin Tilson du Parti vert est un jeune entrepreneur à la direction d’un organisme sans but lucratif. Il a complété sa maîtrise en administration des affaires en 2010.

«Je ne suis pas venu ici, ce soir, pour vous convaincre de voter vert», a-t-il déclaré d’emblée. «Je suis plutôt ici pour partager des idées pour vous inspirer et inspirer les autres candidats. Le Parti vert n’a pas de commanditaires corporatifs et peut donc se permettre de mettre de l’avant des idées avec plus de liberté.»

 

Un «débat» pas comme les autres

De prime abord, dans le matériel promotionnel de la soirée, on évitait d’utiliser le mot «débat». On invitait plutôt les gens à «rencontrer les candidats». Toutefois, la formule était la même que bien des débats. Si la modératrice, Rosalind Russell de MooseFM, n’a pas posé de questions, c’est plutôt la foule présente et les auditeurs de la station qui ont lancé les candidats sur différents sujets.

Charles Fox fut le premier sous la loupe alors qu’une citoyenne a demandé comment les libéraux justifiaient-ils la privatisation d’Hydro One.

«Nous savons depuis 1950 que les baby-boomers allaient un jour vieillir», a noté une auditrice. «Pourquoi notre système ne s’est-il pas adapté à cet afflux de personnes âgées ?»

Toutefois, la soirée s’est démarquée moins par les réponses, qui ont repris les argumentaires des débats précédents, mais plutôt par l’attitude des candidats.

«À travers cette campagne, je suis venu à reconnaître et à considérer ces hommes comme des amis», a déclaré le candidat libéral, avant d’offrir un petit cadeau à chacun de ses adversaires.

En tant que membre de la communauté autochtone Bearskin, M. Fox affirme que cette façon de faire est culturelle.

 

Éviter les antagonismes

«Culturellement, nous, les membres des Premières Nations, essayons d’éviter l’antagonisme. Oui, je représente le Parti libéral et j’adhère à ses principes. Mais il ne faut pas personnaliser nos désaccords. En tant qu’individu, j’ai du respect pour les autres candidats.»

Justin Tilson a aussi pris un moment pour remercier ses adversaires. «Je suis très reconnaissant de vous avoir rencontré. Mike (Mantha), je vous remercie du travail que vous avez fait en tant que député lors des huit dernières années, et, très probablement, lors des quatre années à venir aussi.»

Les quatre candidats d’Algoma-Manitoulin. Crédit: Didier Pilon

Toutefois, les débats précédents n’ont pas tous été aussi respectueux. «Je dois avouer que l’absence du candidat progressiste-conservateur a vraiment changé le ton du débat», a reconnu Michael Mantha. «Nos derniers débats étaient très différents.»

«Les quatre candidats ici, ce soir, partagent bien des opinions similaires. Nous nous attaquons aux idées et non aux personnes et nous gardons notre message positif. C’est ce que les gens de la province veulent de nous. Avec le respect mutuel qu’on a vu ce soir, les gens peuvent vraiment prendre la meilleure décision pour eux.»

S’il est élu, M. Mantha dit vouloir continuer à collaborer avec les autres candidats. «Tous les candidats ont présenté d’excellentes propositions. La relation amicale qu’on a développée sera un outil essentiel après les élections. Il ne faut pas oublier qu’une fois élu, on n’est plus le débuté NPD ou libéral, on devient le député d’Algoma­–Manitoulin qui représente toute la communauté et tous les gens de la province.»

 


PROFIL DE LA CIRCONSCRIPTION*:

Population: 60 180 

Revenu total moyen: 32 180 $ (Moyenne provinciale: 47 915 $)

Proportion de francophones: 26,3 %

Historique de circonscription Gouvernement Député Parti
1981–1985 Bill Davis John Lane PC
1985–1987 Peterson (L) John Lane PC
1987-1990 Peterson (L) Michael A. Brown L
1990-1995 Rae (NPD) Michael A. Brown L
1995-1999 Harris (PC) Michael A. Brown L
1999-2003 Harris (PC) Michael A. Brown L
2003-2007 McGuinty (L) Michael A. Brown L
2007-2011 McGunity (L) Michael A. Brown NPD
2011-2014 McGuinty (L) Michael Mantha NPD
2014-2018 Wynne (L) Michael Mantha NPD

Notes: L = Parti libéral, NPD = Nouveau Parti démocratique, et PC = Parti progressiste-conservateur

La carte montre la délimitation de la circonscription d'Algoma-Manitoulin
Le découpage territorial d’Algoma-Manitoulin Crédit image: Élections Ontario

 

* Informations obtenues selon le recensement de Statistique Canada en 2016

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Didier Pilon
dpilon@tfo.org

Originaire de Rockland, Didier Pilon baigne depuis longtemps dans la vie culturelle et communautaire de l’Ontario français. Il est diplômé d’une maîtrise en philosophie politique de l’Université d’Ottawa, où il s’est initié au journalisme au journal indépendant La Rotonde. Il a aussi collaboré avec de nombreux journaux et blogues culturels avant de se joindre à l'équipe d'#ONfr en 2017 pour poursuivre sa passion, l’actualité politique.