Passer au contenu Passer au pied de page

L’Ontario rouvrira régionalement son économie, vendredi

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Le gouvernement ontarien a dévoilé, ce lundi, les détails de la deuxième phase du déconfinement de la province qui sera mise en place à partir du 12 juin. Mais le relâchement des mesures sanitaires contre la COVID-19 ne concernera pas tous les Ontariens.

Ce vendredi, les Ontariens entameront une nouvelle phase du déconfinement. Il leur sera désormais possible de se rassembler par groupe de dix personnes, au lieu de cinq actuellement. Les grands pans de l’économie pourront également rouvrir leurs portes.

Salons de coiffure, restaurants et bars – uniquement à l’extérieur -, centres d’achat, musées, bibliothèques, plages provinciales, terrains de camping publics et privés… Tous auront l’autorisation de reprendre leur activité, à condition de mettre en place des mesures de précaution et de distanciation physique et d’en limiter l’accès à 30 % de leurs capacités.

En revanche, les parcs d’attractions, les parcs aquatiques et les cinémas intérieurs resteront fermés et la province continue d’encourager le télétravail dans la mesure du possible.

Des annonces sont encore attendues concernant la réouverture des camps d’été, transports en commun et centres d’entraînement. Le gouvernement fera également une mise à jour sur la réouverture des garderies, ce mardi.

Dix régions encore fermées

La possibilité de rassemblement de dix personnes concerne toute la province, notamment pour les funérailles et les mariages. Les lieux de culte pourront aussi rouvrir leurs portes à travers l’Ontario, moyennant des mesures d’écart sanitaire et une capacité limitée.

Mais le reste des mesures annoncées dans cette nouvelle phase de déconfinement ne s’appliquera pas à tout le monde. Indiquant suivre les conseils de Santé publique Ontario (SPO), et après avoir longtemps écarté l’hypothèse d’emprunter la voie choisie notamment par le Québec, le gouvernement de Doug Ford a finalement décidé de procéder à une réouverture de l’économie par région.

Ainsi, Ottawa, l’Est ontarien, Sudbury, Thunder Bay, North Bay ou encore Kingston pourront, par exemple, dès vendredi, bénéficier de ce relâchement des mesures imposées pour lutter contre la pandémie.

« Ces régions enregistrent une diminution du nombre de nouveaux cas quotidiens et leurs hôpitaux disposent d’une capacité suffisante pour répondre à l’augmentation potentielle des cas ou à des éclosions », a justifié la ministre de la Santé, Christine Elliott.

La carte de la deuxième phase du déconfinement en Ontario. Source : Gouvernement de l’Ontario

Mais la région du Grand Toronto, particulièrement touchée par la COVID-19 avec 67,3 % des cas positifs, ainsi que neuf autres régions dans la province, dont celles de Niagara, Windsor, York, Peel et Durham, devront encore patienter pour entamer cette deuxième phase du déconfinement, sans qu’on ne sache encore jusqu’à quand.

« Nous allons garder un œil sur ces régions, mais avons besoin encore d’un peu de temps », a expliqué le premier ministre Doug Ford. « S’il vous plaît, soyez patients, on y arrivera bientôt. »

Le gouvernement précise que la province fera un point sur la situation chaque lundi pour annoncer si d’autres régions seront prêtes à passer à la deuxième étape du déconfinement à la fin de cette semaine-là, afin de permettre aux entreprises de se préparer en conséquence.

Le bilan de la COVID-19 au 8 juin 2020

▶️ 243 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 30 860 cas de COVID-19 au total (96 244 au Canada)
▶️ 2 450 décès, 24 492 guérisons (7 835 décès et 54 833 guérisons au Canada)
▶️ 603 hospitalisations, 118 personnes en soins intensifs
▶️ 866 889 tests réalisés (1 930 141 personnes testées au Canada), 4 811 en attente de résultats

Cet article a été mis à jour à 15h43

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
7+