Passer au contenu Passer au pied de page

Discours du trône : moins cher pour l’électricité

TORONTO – La facture d’électricité des Ontariens va diminuer, a annoncé le gouvernement à l’occasion du discours du trône présenté par la Lieutenante-gouverneure de l’Ontario, Elizabeth Dowdeswell. Critiqué de toute part dans sa gestion des coûts de l’énergie, le gouvernement de Kathleen Wynne dit maintenant avoir entendu la population.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

« Que ce soit à Kenora, à Sudbury, à Belleville, à London ou à Barrie, votre gouvernement a écouté et entendu vos préoccupations. Il reconnaît que le coût de l’électricité est maintenant un fardeau pour le budget des familles », peut-on lire dans le discours du trône présenté par la lieutenante-gouverneure générale de l’Ontario.

FullSizeRender

Pointé du doigt comme l’un des facteurs clés de la défaite libérale lors de l’élection partielle dans Scarborough-Rouge River, l’augmentation des coûts de l’énergie a été au cœur du discours présenté lundi 12 septembre, à Queen’s Park.

Un projet de loi sera bientôt déposé pour permettre de rembourser directement à partir de la facture mensuelle d’électricité la composante provinciale de la taxe de vente harmonisée. Il s’agit d’une économie pour les consommateurs à hauteur de 8 %. Cette remise entrera en vigueur à partir du 1er janvier prochain.

Le gouvernement va même encore plus loin pour les citoyens vivant hors des grandes villes. « Les usagers vivant en milieu rural qui seraient admissibles recevraient ces économies supplémentaires qui se traduiraient par des économies mensuelles sur leur facture d’environ 20 % », affirme le gouvernement. Cela représente une économie d’environ 45$ par mois.

 

Places en service de garde

Autre annonce de ce discours du trône : la création de 100 000 places en service de garde au cours des cinq prochaines années. Le gouvernement aura doublé l’offre pour les zéro à quatre ans d’ici 2022, comparativement à 2013, dit-il.

Le gouvernement réitère également son engagement de présenter un budget équilibré l’an prochain. Le discours souligne néanmoins que « l’économie demeure dans un état transitoire ».

La santé, les soins pour aînés, l’éducation et les infrastructures sont aussi des priorités du gouvernement pour les prochaines années.

« Votre gouvernement investira dans les routes, les transports en commun et une infrastructure moderne, dans le cadre du plus grand investissement infrastructurel de l’histoire de la province » – Discours du trône de l’Ontario

Le gouvernement affirme qu’au cours des cinq prochaines années, 5000 kilomètres d’autoroute seront construits ou repavés, tout comme 750 ponts.

L’opposition insatisfaite

« C’est trop peu, trop tard », a tranché Patrick Brown, chef progressiste-conservateur en réaction au discours du Trône. Le chef du Parti PC de l’Ontario estime que le gouvernement devait poser des gestes pour alléger le portefeuille des familles bien avant.

« Où était ce gouvernement quand on a appris que le nombre de citoyens incapables de payer leur facture d’électricité avait augmenté de 150 % en un an seulement ? », a lancé M. Brown. Il a affirmé que le gouvernement Wynne a refusé d’admettre la crise de l’énergie jusqu’à sa défaite lors de l’élection partielle.

Andrea Horwath, chef du Parti néo-démocrate, a dénoncé vivement le plan du gouvernement Wynne. La chef du NPD estime que la facture d’électricité ne devrait tout simplement pas être sujette à la taxe provinciale.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !