Passer au contenu Passer au pied de page

Masques obligatoires : « Pas contre les libertés individuelles »

Temps de lecture : < 1 minute

Les feux de circulation permettent d’augmenter la sécurité de tous, tout comme le masque pourra le faire, affirme le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste et le directeur général du Bureau de santé de l’Est de l’Ontario. Dans les deux cas, le bien commun prime, insiste-t-il. Dans notre émission spéciale, il répond aux questions et critiques des citoyens après la décision d’imposer le masque dans les lieux publics intérieurs, dès aujourd’hui, dans plusieurs communautés. Le masque devient obligatoire au supermarché, les bars, les centres commerciaux, les lieux de cultes, les bibliothèques, les musées, les gyms…

Dans le cas des restaurants, il faudra le porter pour aller à sa table, mais il pourra être retiré une fois à sa place. Le Dr Roumeliotis ne veut pas voir les citoyens se chicaner dans les endroits publics, il appelle à la compassion et à la patience. 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
7+