#Francophonie, #Ontario, Vidéos

Université de l’Ontario français: un campus temporaire évoqué

Marie-France Lalonde au micro d'ONfr

TORONTO – Après les doutes semés par Dyane Adam sur l’ouverture de l’Université de l’Ontario français en 2020, la ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde a évoqué la possibilité d’un «site temporaire avec certains programmes».

«On souhaite avoir quelque chose pour 2020 mais encore une fois c’est très ambitieux», a déclaré la ministre ce mardi 20 février au micro d’#ONfr, tout en ouvrant la porte à l’idée d’un campus temporaire.

La députée néo-démocrate France Gélinas déplore de son côté un manque de volonté du gouvernement, et pense que la présidente du comité de mise en œuvre, Dyane Adam, ne s’est pas vue donner les outils nécessaires. «Tous les outils, ça voudrait dire un gouvernement qui est convaincu et convainquant et qui veut que ça avance. Il n’y a rien de ça», a commenté Mme Gélinas.

Interrogé la semaine passée sur cette question, le commissaire aux services en français, François Boileau, a quant à lui reconnu un « signal de sagesse » dans ce qu’il considère être une volonté de faire bien plutôt que de faire vite.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Rozenn Nicolle
rnicolle@tfo.org

Originaire de France, Rozenn est titulaire d’un baccalauréat en journalisme et d’une maîtrise en études internationales. Passionnée d’information et de photographie, elle a fait ses armes dans les médias nationaux français avant de couvrir l’actualité de la communauté française des États-Unis depuis New-York pour France-Amérique, et ensuite du Québec pour l’Outarde Libérée, dont elle est aussi la co-fondatrice. Par après, elle a couvert la politique congolaise à Kinshasa avant de déménager à Toronto pour être vidéoreporter à MétéoMédia. Rozenn cumule plus de dix années d’expérience en journalisme et a rejoint le Groupe Médias TFO en 2018.