Passer au contenu Passer au pied de page

14 000 entreprises prêtes à faire de l’Ontario « l’atelier de fabrication du Canada »

Temps de lecture : 4 minutes

TORONTO – Au fur et à mesure que la pandémie progresse en Ontario, la mobilisation des entreprises grossit elle aussi. Près de 14 000 d’entre elles se sont inscrites sur le portail lancé par le gouvernement depuis dix jours.

Le gouvernement s’est lancé dans une course contre la montre pour produire ses propres équipements de protection pour soutenir le personnel de première ligne, que ce soit en blouses, respirateurs, masques, ou encore désinfectant pour les mains.

« Nous mobilisons la force manufacturière de notre province et transformons l’Ontario en l’atelier de fabrication du Canada », a lancé le premier ministre Doug Ford. « Il est important que cet effort de mobilisation de nos chefs d’entreprise se poursuive afin que nous puissions enrayer le virus une bonne fois pour toutes. »

Les décrets d’urgence prolongés jusqu’au 23 avril

Les installations récréatives de plein air, des lieux de travail non essentiels ou encore les bars et restaurants n’offrant pas de service de livraison ou à emporter, resteront fermés durant les deux prochaines semaines. Le gouvernement a décidé, ce samedi, de prolonger ses décrets d’urgence pris jusqu’ici.

Cette disposition s’applique à l’interdiction des rassemblements publics de plus de cinq personnes et à l’interdiction de demander un prix exorbitant pour la vente de denrées nécessaires. Les tarifs d’électricité resteront eux aussi réduits durant cette période que le premier ministre n’écarte pas de reconduire en fonction de l’évolution de la pandémie.

Doug Ford prolonge les mesures de restriction et d’interdiction d’urgence. Archives capture écran ONFR+

A la vingtaine de décrets d’urgence existants, s’en ajoute un autre : l’interdiction du camping récréatif. Les Ontariens qui n’ont pas encore annulé leurs vacances peuvent commencer à y réfléchir sérieusement.

« Je suis conscient du fait que les mesures que nous prenons ont un impact significatif sur la vie des Ontariens à l’échelle de la province, mais nous traversons une période sans précédent et nous devons faire tout le nécessaire pour assurer la sécurité publique et enrayer la propagation de ce terrible virus », a déclaré le premier ministre Ford.

Des structures temporaires pour répondre à l’afflux de malades

Afin de désengorger les établissements de soins de santé et les refuges, le gouvernement autorise également la réaffectation de bâtiments existants et l’installation de structures temporaires, comme des tentes, à offrir plus d’espace à ceux qui y passent la nuit afin qu’ils puissent maintenir l’écart sanitaire et freiner la propagation du virus. Des lits et services des maisons de retraite pourront aussi être réquisitionnés.

La veille, le gouvernement a interdit aux exploitants de services de garde fermés pour cause de pandémie de facturer des frais aux parents et a imposé que leurs places soient préservées.

253 décès déclarés en Ontario

▶️ 411 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 6 648 cas en Ontario (22 148 au Canada)
▶️ 253 décès (600 au Canada) et 2 858 guéris
▶️ 691 hospitalisés, dont 257 en soins intensifs
▶️ 96 321 tests réalisés, dont 1 517 sous investigation

Dans l’ensemble de la province, 6 648 personnes ont contracté le virus depuis le début de la pandémie, dont 2 065 dans la seule ville de Toronto et 524 à Ottawa. Santé publique Ontario a déclaré 411 cas et 31 décès supplémentaires depuis sa dernière actualisation hier.

Le nombre d’hospitalisations a légèrement augmenté tandis que celui des admissions en soins intensifs a amorcé un timide recul durant les dernières 24 heures. Sur 691 prises en charge, 257 patients sont actuellement placés en soins intensifs.

Dr David Williams, médecin chef de la santé publique de l’Ontario. Capture écran ONFR+

« On ne veut pas tester tout le monde mais tester tous ceux qui ont besoin d’un test », a clarifié le Dr Williams, médecin hygiéniste en chef de la santé publique de l’Ontario. Selon lui, les efforts de dépistage et de prévention doivent se focaliser sur les établissements de soins de longue durée.

« Il faut absolument nous tenir éloignés des centres de soins de longue durée » – Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada

On dénombre 22 148 cas positifs pour 600 décès, à travers tout le Canada. Plus de 400 000 personnes ont été testées dont plus de 5 % déclarées positives. « Il faut absolument nous tenir éloignés des centres de soins de longue durée et trouver de nouvelles façon de rester en contact avec ceux qui y habitent, a fortement recommandé Theresa Tam.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada a mis en garde contre le danger de nouveaux départs de foyer d’infection dans ces endroits vulnérables.

La subvention salariale débattue en Chambre des communes

Les premiers versements de la nouvelle Subvention salariale d’urgence du Canada devraient débuter d’ici deux à cinq semaines a confirmé Pablo Rodriguez, le leader du gouvernement à la Chambre des communes.

Cette subvention permettra d’accorder aux employeurs admissibles une subvention salariale correspondant à 75 % du salaire, durant 12 semaines au maximum. Le projet de loi a enseuite été débattu à la Chambre des communes dans la foulée d’une allocution du premier ministre Justin Trudeau. 

Bill Morneau, ministre des Finances du Canada défend le projet de loi sur la subvention salariale d’urgence en Chambre. Capture écran ONFR+

Les ministres Freeland et Morneau ont défendu le plan d’aide de 82 milliards de dollars visant à offrir un soutien financier aux particuliers et aux entreprises touchés par la pandémie. Le projet de loi doit être ensuite approuvé par le Sénat avant de recevoir la sanction royale.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+