Passer au contenu Passer au pied de page

Cinéfranco : programmation hybride et premier documentaire d’ONFR+

Temps de lecture : 4 minutes

TORONTO – Le festival international du film francophone Cinéfranco débute ce mardi à Toronto. L’édition 2021 du volet Grand festival se déroule en format hybride jusqu’au 2 novembre. Trois projections marqueront le retour des cinéphiles en salle, mais la plus grande partie de la programmation reste accessible en ligne.

La fondatrice et directrice générale de Cinéfranco, Marcelle Lean, explique que cette formule était la meilleure solution. « Il y a un fossé entre le public qui veut retourner au cinéma et celui qui veut rester à la maison. Tous les jours, nous recevons des courriels contradictoires, soit qui nous félicitent de rester une solution en ligne ou soit qui ne sont pas contents de voir qu’il n’y a que très peu de films en salle. »

La fondatrice et directrice générale de Cinéfranco, Marcelle Lean. Source : Cinéfranco

Parmi ceux qui trouvent que plus de projections devraient avoir lieu sur place, on retrouve les distributeurs des grands marchés de cinéma francophone. Certains ont même refusé d’accorder les droits de leurs œuvres, car ils ne voulaient pas qu’elles soient présentées en ligne. 

Une grande diversité

Les gens qui choisiront de participer dans le confort de leur foyer auront accès à une sélection variée d’une vingtaine de longs-métrages et de trois séances de courts-métrages, accessibles durant 48 h après le début du visionnement. Ces films proviennent d’un peu partout dans le monde, de l’Ontario au Congo, en passant par la France, le Rwanda, l’Algérie et le Québec, entre autres. En plus d’être des coups de cœur de l’organisation, les films ont souvent été demandés par le public lui-même. « C’est un festival qui est pour le public et par le public », mentionne Marcelle Lean.

Le film d’ouverture, Coming Home : Par-delà une nuit sans lune, sera présenté ce soir en compagnie de la réalisatrice Marie-Hélène Panisset et de la scénariste, Thi Be Nguyen. Cette dernière, réfugiée Boat people à l’âge de quatre ans, a accompagné sa mère quatre décennies plus tard dans un voyage à travers l’ex-Indochine française, pour retrouver des membres de leur famille.

Source : UniAction

L’édition 2021 de Cinéfranco se clôturera mardi avec la présentation du Club Vinland de Benoît Pilon, coprésenté par la tournée Québec Cinéma. Le réalisateur est un habitué du Grand festival, qu’il a visité pour la projection de chacun de ses films. Le Club Vinland est un drame historique à la distribution impressionnante, mettant entre autres en vedette Sébastien Ricard, Rémy Girard, Émilie Bibeau, François Papineau, Fabien Cloutier et le jeune Arnaud Vachon.

Le tout premier documentaire pour ONFR+

Le troisième film à être présenté en salle est STUCK., de la réalisatrice Joanne Belluco. Cette dernière a suivi huit artistes tout au long d’une année pandémique. Le projet, qui a commencé par des capsules vidéo sur le site d’information ONFR+, s’est transformé en un documentaire touchant. STUCK. revisite les histoires personnelles, professionnelles et artistiques des participants, mais aussi les événements qui ont fait les manchettes. Des thématiques comme les élections américaines, Black Lives Matter, les enjeux autochtones ou LGBTQ+, la vie familiale, la création en pleine pandémie et la santé mentale sont soulevées grâce aux artistes qui se livrent avec une grande générosité.

« Il faut dire que j’étais aussi dans cette situation-là. Moi non plus je n’allais pas forcément bien. Moi aussi, j’étais dans mon petit condo à Toronto, loin de ma famille(…). Je les soutenais, et ils me soutenaient aussi », confie Joanne Belluco.

L’artiste David Danzon dans le documentaire STUCK. Source : Joanne Belluco

Lorsque sa série de capsules s’est terminée, en mai, les mesures sanitaires étaient encore strictes. La réalisatrice gardait un sentiment d’histoire inachevée. Le format documentaire a permis de revisiter cette année hors de l’ordinaire avec un peu de recul, d’aller plus en profondeur et d’aborder ses sujets comme des personnages. Finalement, les cinéphiles se retrouveront eux-mêmes à travers ce projet.

« C’est un document qui sera là, qui reflète son époque. Un artiste, c’est le reflet de la société. On va tous s’y retrouver », souligne-t-elle.

Certains des artistes de STUCK. seront présents sur place lors de la projection à Cinéfranco. Un moment hautement symbolique, puisqu’ils se rencontreront en personne pour la première fois.

Lors d’une édition précédente de Cinéfranco. Source : Cinéfranco

Cinéfranco offre trois événements principaux dans une année habituelle, soit le grand festival, le volet jeunesse et Perspective Québec. Le but est de rassembler les différentes communautés francophones de Toronto et de partager la passion pour le cinéma en français en présentant des œuvres internationales peu accessibles en Ontario. Le volet principal représente le plus grand festival de films francophones dans un marché canadien anglophone.

La réalisatrice de STUCK., Joanne Belluco, a également épluché la programmation du festival et vous suggère ses cinq coups de cœur, dont certains sont de réalisation franco-ontarienne, sur la page Instagram d’ONFR+.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !