Passer au contenu Passer au pied de page

Coronavirus : 59 cas en Ontario, ouverture de centres de dépistage

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Le gouvernement ontarien augmente le nombre de mesures pour faire face à la pandémie de coronavirus. Alors que le nombre de cas augmente légèrement dans la province, l’Ontario décide d’ouvrir des centres de dépistage pour les citoyens inquiets.

« Afin d’étendre rapidement le dépistage et d’alléger les pressions sur les services d’urgence des hôpitaux, l’Ontario va immédiatement créer un certain nombre de centres d’évaluation spécialisés dans les zones où le dépistage connaît une croissance importante », a annoncé le gouvernement ontarien.

En milieu de journée, le gouvernement de Doug Ford a confirmé que 59 personnes étaient porteuses du coronavirus dans la province. Plus de 500 personnes étaient dans l’attente des résultats de leurs tests.

Certains des centres d’évaluation ouvriront dans les prochains jours dans les hôpitaux ou centres suivants :

  • William Osler Health System – établissement Memorial de Peel
  • The Ottawa Hospital
  • Hôpital général de North York
  • Mackenzie Health
  • Scarborough Health Network
  • Trillium Health Partners

D’autres centres de dépistage vont aussi ouvrir leurs portes au cours des prochains jours, ailleurs dans la province.

À cela s’ajoute une facilité pour les Ontariens de recevoir des consultations médicales par téléphone « ce qui contribue à maintenir les patients chez eux plutôt que dans des établissements de soins primaires où ils se mêleraient aux autres ».

Le gouvernement ontarien lancera aussi un outil d’auto-évaluation du coronavirus en ligne. Cela doit permettre de rassurer les citoyens, affirme la province.

Le gouvernement ontarien souhaite aussi augmenter le nombre de tests en laboratoires qu’il peut mener.

Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, conseille aux citoyens d’éviter les lieux publics, comme les centres commerciaux. Il invite plutôt les parents et leurs enfants à aller marcher dans les parcs.

Il annonce que dans les foyers de personnes âgées, il va dorénavant y avoir plus de questions posées aux visiteurs, afin de s’assurer qu’ils ne contaminent pas les aînés, une population à risque. Même contrairement à certaines régions, l’Ontario n’interdit pas les visites.

Finalement, notons que les partis politiques à Queen’s Park ne s’entendent pas sur la nécessité ou non d’interrompre les travaux parlementaires. Une motion a été proposée en ce sens, mais l’unanimité n’a pas été trouvée.


Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+