Passer au contenu Passer au pied de page

Glenn O’Farrell conseiller en économie francophone du gouvernement Ford

TORONTO – L’ex-président de TFO Glenn O’Farrell a été nommé, mardi, au poste de conseiller spécial de la ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney, pour travailler sur le dossier du développement économique franco-ontarien.

Moins de deux mois après avoir quitté son poste de président-directeur général de TFO, Glenn O’Farrell devient le conseiller du gouvernement en matière de développement économique francophone.

« Je suis ravi de pouvoir continuer à servir la communauté franco-ontarienne. J’ai accepté de prêter main-forte avec beaucoup d’enthousiasme et je suis honoré de pouvoir contribuer et d’essayer d’apporter une valeur ajoutée. Mon rôle sera d’aider à développer l’approche stratégique du gouvernement en matière de développement économique francophone », explique M. O’Farrell à ONFR+, qui ajoute ne pas pouvoir donner davantage de détails pour l’instant.

Glen O’Farrell nouveau conseiller en Affaires francophones et la ministre Caroline Mulroney au lever du drapeau. Source : Twitter AFOCSC

L’ancien président de TFO travaillera sur cette mission avec la ministre des Affaires francophones Caroline Mulroney, qui a confirmé ce matin, sur les ondes de Radio-Canada, une nomination entérinée hier.

« Les thèmes de l’emploi et de l’économie m’ont toujours beaucoup intéressé et je vais mettre l’emphase sur l’apport et les opportunités que peut constituer le numérique pour le développement économique de la communauté franco-ontarienne. »

Travail bénévole

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement de Doug Ford a beaucoup mis l’accent sur le développement économique, y compris en matière de francophonie. L’automne dernier, la ministre Mulroney avait même fait une tournée provinciale des entrepreneurs et des entreprises franco-ontariens sur cette question, sans qu’on n’en connaisse les résultats.

En entrevue avec ONFR+, la ministre des Affaires francophones a précisé le rôle que jouera M. O’Farrell.

« Il y a un grand potentiel qui existe de mettre en valeur l’atout de la francophonie pour la prospérité de la province. M. O’Farrell est un grand personnage dans la communauté économique de la francophonie de l’Ontario et même de tout le Canada. Il a une perspective stratégique qu’il a démontré à TFO avec toutes les innovations qu’il a mené qu’il a la capacité de penser à l’avenir et à ce dont on a besoin. En tant que ministre, j’ai des interactions tous les jours avec les entrepreneurs et les entreprises, mais lui va me porter cette nouvelle perspective de l’avenir, de savoir où on veut être dans cinq ans pour la francophonie ontarienne du côté du développement économique. »

M. O’Farrell a occupé la direction de TFO pendant neuf ans. En août dernier, il avait quitté son poste pour accepter un emploi dans le secteur privé, comme chef de la direction de l’ombudsman des assurances de personnes. Son nouveau titre auprès du gouvernement ne l’empêchera pas de poursuivre ce travail, assure-t-il.

« Je vais travailler avec le gouvernement à titre de bénévole à côté de mon emploi actuel. Je ne remplace absolument pas Marilissa Gosselin [conseillère aux Affaires francophones du gouvernement Ford]. »

Nommée en décembre dernier, la Franco-Ontarienne Marilissa Gosselin poursuit son travail comme conseillère aux Affaires francophones. Son rôle a toutefois évolué depuis le printemps dernier puisqu’elle ne travaille désormais plus uniquement avec le bureau du premier ministre, mais avec l’ensemble du gouvernement, selon ce qu’a appris ONFR+.

Cet article a été mis à jour le 25 septembre à 16h23.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+