Passer au contenu Passer au pied de page

Le Festival de la Curd 2019 en cinq chiffres

ST-ALBERT – La grande « messe rurale » débute ce mercredi soir sur le site de la Fromagerie St-Albert dans l’Est ontarien. Pendant cinq jours, ils seront des milliers à franchir les tourniquets du Festival de la Curd. Rencontres avec le directeur de la Fromagerie, Éric Lafontaine, et le responsable du Festival, Michel-Olivier Matte.

125

L’année 2019 est particulière pour cette 26e édition du Festival de la Curd. Il s’agit du 125e anniversaire de la Fromagerie St-Albert. Le 8 janvier 1894, la petite fromagerie ouvre ses portes. 125 ans plus tard, elle demeure la seule de l’Est ontarien à être toujours en opération.

La Fromagerie St-Albert. Archives ONFR+

« Comme c’est le 125e, nous allons faire un Vin et Fromage pour parler des coopératives et entreprises sociales de divers coins de la province, ce samedi de 12h à 15h30. Tous les profits seront remis à la Fondation du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) », explique M. Matte, directeur général du Festival pour le Groupe Simoncic.

Éric Lafontaine mesure lui aussi le chemin parcouru. « Les coopératives qui ont 125 ans d’histoire, on peut les compter sur les doigts de la main. Elle a perduré dans le temps. Dans le domaine laitier, au Canada, il n y’en a plus beaucoup. Je crois qu’en Ontario, nous sommes juste quatre coopératives laitières. À St-Albert, nous sommes la seule franco-ontarienne. »

20 000

C’est le nombre de personnes visées par les organisateurs pour les cinq jours de festivités. « De 15 000 à 20 000 », précise M. Matte. Ces visiteurs inclus ceux venant voir les différents spectacles en soirée, ou bien les « activités familiales » en fin de semaine.

Parmi les amusements proposés ce samedi et dimanche : l’aire familiale Cooperators, avec les maquillages, les structures gonflables et le zoo.

3

Trois comme le nombre d’artistes franco-ontariens qui seront présents ce samedi. Damien Robitaille, Mélissa Ouimet, mais aussi le groupe Swing, qui a annoncé récemment tiré sa révérence, seront de la partie pour une soirée 100 % franco-ontarienne.

L’artiste franco-ontarienne Mélissa Ouimet. Archives ONFR+

« À ma connaissance, il y a eu souvent un artiste franco-ontarien en tête d’affiche, mais pas toute une soirée consacrée à eux, comme cette année », explique M. Matte.

Aux côtés de la « délégation franco-ontarienne », on retrouvera Messmer, et son spectacle d’hypnose Hypersensoriel ce jeudi, ou encore Les Cowboys Fringants ce vendredi.

200

Ils seront au total 200 bénévoles sur le site tout au long des cinq jours. Ces bénévoles seront chargés de l’accueil des visiteurs, la distribution du fromage ou encore le maintien de la sécurité.

Comment sont-ils recrutés ? « Certains reviennent d’année en année », précise M. Matte. « Nous avons une base de bénévoles, mais nous essayons d’intéresser les gens tout au long de l’année pour qu’ils se joignent à nous. »

4 000

C’est le nombre de kilos de « crottes de fromage » qui seront distribués gratuitement cette fin de semaine sur le site du Festival. Concrètement, quatre tonnes.

« Cela reste des volumes normaux », soutient le directeur de la Fromagerie Éric Lafontaine. « Quotidiennement, on transforme entre 14 000 à 20 000 kilos. Cette fin semaine, on va donc juste distribuer du fromage en grain avec les petites curd. »

Le fameux fromage de St-Albert et les « crottes de fromage ». Archives ONFR+

La nouvelle Fromagerie construit après l’incendie destructeur de l’ancien bâtiment en 2013 y est sans doute pour beaucoup dans la capacité de production. « Dans l’ancienne Fromagerie, quatre tonnes aurait représenté une part beaucoup plus grande de la production », constate M. Matte.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
5+