Passer au contenu Passer au pied de page

Ottawa-Vanier : Lucille Collard représentera les libéraux au provincial

OTTAWA – La première étape est franchie pour Lucille Collard. La présidente du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) vient d’être investie candidate pour le Parti libéral provincial dans Ottawa-Vanier.

Favorite de par sa notoriété, Mme Collard a devancé sa seule opposante : la présidente de l’Association communautaire de Vanier, Lauren Touchant.

Un troisième candidat, Adam Ferguson, un agent au service à la clientèle dans une entreprise privée, avait jeté l’éponge dans les derniers jours de campagne.

La date de l’élection partielle n’a pas encore été fixée. Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a techniquement jusqu’au 2 février 2020 pour déclencher l’élection.

« Le premier projet sera de gagner l’élection partielle, il faut vraiment y aller une étape à la fois. Ça a vraiment été un gros deux mois que je viens de passer pour la course et la nomination », a immédiatement réagi Mme Collard au micro d’ONFR+.

Lucille Collard remerciant ses partisans quelques minutes après l’annonce de son investiture. Crédit image : Sébastien Pierroz

Lucille Collard tentera de succéder à la députée provinciale Nathalie Des Rosiers. L’ancienne élue libérale avait quitté son poste le 31 juillet dernier, après avoir été nommée directrice principale du Collège Massey, à Toronto.

Avocate de formation, Lucille Collard est aussi mère de quatre enfants. Elle occupe la présidence du CEPEO depuis décembre 2018.

Candidate en 2016

Déjà candidate à l’investiture en 2016, Mme Collard s’était inclinée contre Mme Des Rosiers non sans un parfum de controverse. Quelque 105 membres recrutés selon ses soins n’avaient pu prendre part au vote à la dernière minute.

« On apprend de nos échecs, ce qui nous tue pas nous rend plus fort. On peut réaliser nos faiblesses et les transformer en force, ce qui permet d’atteindre une certaine maturité et faire que l’on est prêt », a laissé entendre Mme Collard.

Durant sa campagne, Mme Collard avait reçu de précieux soutiens comme ceux du conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, ou encore de l’ancien recteur de l’Université d’Ottawa, Allan Rock.

Présent lors de l’investiture, le chef intérimaire du Parti libéral, John Fraser, n’a pas caché sa satisfaction. « Elle a beaucoup d’expérience, une Franco-Ontarienne dans la circonscription d’Ottawa-Vanier, ce n’est pas important, c’est nécessaire. Elle connaît bien la communauté francophone. »

« Le cœur de notre parti » pour Fraser

Véritable château fort libéral, la circonscription provinciale d’Ottawa-Vanier n’a pas connu d’autre couleur politique depuis 1971.

Malgré la débandade de son parti aux dernières élections provinciales en juin 2018, Nathalie Des Rosiers avait tout de même conservé facilement son poste, avec 13 points d’avance sur la néo-démocrate Lyra Evans.

Le chef intérimaire du Parti libéral, John Fraser. Crédit image : Sébastien Pierroz.

À savoir si l’élection partielle représentera un test pour le parti, M. Fraser se montre plutôt confiant. « C’est une élection très locale, mais il faut reconnaître qu’Ottawa-Vanier est le cœur de notre parti. »

Un son de cloche semblable pour la candidate investie. « Oui, on a perdu les dernières élections, et il y a beaucoup de travail à faire pour redonner confiance aux gens, mais on a une belle opportunité, on a un petit caucus à Queen’s Park, et je pense que les gens dans Ottawa-Vanier ont encore ces valeurs libérales. »

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+