Passer au contenu Passer au pied de page

177 cas confirmés en Ontario et de nouvelles mesures sanitaires

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Santé publique Ontario (SPO) a confirmé, lundi matin, l’ajout de 32 nouveaux cas de coronavirus dans la province. Si la majorité des nouveaux cas sont toujours recensés dans la grande région de Toronto, des citoyens d’Ottawa et de Sudbury sont aussi touchés. Le gouvernement décide de changer sa stratégie et augmente les mesures sanitaires en place.

11 des 32 nouveaux cas ont été détectés chez des Torontois. Le Bureau de santé publique de Toronto n’était pas en mesure, en matinée, d’annoncer s’ils avaient bel et bien tous voyagé à l’extérieur du pays.

Cinq cas de plus s’ajoutent à York, quatre à Peel et à Hamilton et trois à Ottawa, notamment.

Une femme de Sudbury dans la cinquantaine, qui a été en contact étroit avec l’homme déjà diagnostiqué la semaine dernière, a aussi été infectée. L’homme avait fréquenté le Salon des mines de Toronto, le plus grand événement mondial de l’industrie minière.

Fait important : sur les 177 cas, seulement 2 ont été hospitalisés, confirme SPO.

De nouvelles mesures sanitaires

Face au coronavirus, l’Ontario adoptait jusqu’ici une approche bien différente de celle du Québec. Les bars n’étaient pas invités à fermer leurs portes et les restaurants n’avaient aucune restriction. Les rassemblements de 250 personnes et moins étaient également encore permis.

« Si on réduit ce nombre encore plus, ça va affecter certains restaurants et bars », a soutenu le grand chef ontarien de la santé publique, le médecin David Williams, vers l’heure du midi.

Un peu avant 16 h, il a complètement changé son fusil d’épaule. Le Dr Williams a annoncé qu’il limitait à 50 le nombre de personnes dans un même lieu et qu’il recommandait la fermeture des bars et des restaurants. Il a cependant admis ne pas avoir tous les pouvoirs nécessaires pour imposer une fermeture de ces établissements.

Au Québec, en comparaison, l’urgence sanitaire a été déclarée ce qui donne ces pouvoirs au chef de la santé publique.

Le Dr Williams demande aussi aux citoyens de plus de 70 ans ou les personnes fragiles de demeurer à la maison.

Doug Ford mise sur l’économie

En matinée, il y a eu bien des questions à Doug Ford concernant ces différences entre les deux provinces, surtout considérant l’écart béant au niveau des nombre de cas. Il y a 50 cas au Québec comparativement à 177 en Ontario.

Son message était axé sur l’emploi et l’économie plutôt que les précautions sur la santé.

« La situation change très vite », a martelé le premier ministre ontarien. « Il faut protéger les travailleurs ontariens et les entreprises », a-t-il répété, annonçant des mesures pour s’assurer qu’un employé malade n’allait pas perdre son emploi.

Et sur plusieurs questions, les réponses sont floues en Ontario. Par exemple, les snowbirds ontariens doivent-ils revenir au plus vite, comme le suggère le Québec ? En Ontario, on dit attendre plus de détails du fédéral et on refuse de se prononcer.

Le gouvernement a néanmoins pris une décision claire concernant le budget de la province, qui devait être déposé le mercredi 25 mars. Finalement, il y aura plutôt une mise à jour économique du ministre des Finances, Rod Phillips.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+