Passer au contenu Passer au pied de page

2020, une année charnière pour la francophonie

Temps de lecture : 6 minutes

Plusieurs événements importants seront à surveiller pour la francophonie canadienne en 2020. De la Cour suprême du Canada au très attendu Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, tour d’horizon non exhaustif des dates importantes de la prochaine année.

SAMEDI 7 MARS. Une nouvelle direction pour le Parti libéral de l’Ontario

Ils sont six candidats à briguer la succession de Kathleen Wynne à la tête du Parti libéral de l’Ontario (PLO). Les 6 et 7 mars prochains, à Mississauga, Michael Coteau, Steven Del Duca, Kate Graham, Brenda Hollingsworth, Mitzie Hunter et Alvin Tedjo tenteront de convaincre les militants libéraux de leur faire confiance pour regagner le pouvoir en 2022. Actuellement, c’est John Fraser qui assure l’intérim à la tête d’un parti décimé.

L’ancien député de Vaughan de 2012 à 2018, Steven Del Duca, qui a occupé le poste de ministre des Transports et de ministre du Développement économique et de la Croissance, semble le mieux placé pour l’emporter, bien qu’il ait perdu son siège aux dernières élections.

L’ancienne chef du Parti libéral de l’Ontario, Kathleen Wynne. Archives ONFR+

La tâche s’annonce ardue pour la personne qui sera choisie. À deux ans et demi des prochaines élections provinciales, le PLO est réduit à cinq députés. Au cours de l’année, les libéraux espèrent toutefois regagner les sièges occupés, avant leurs départs, par les libérales Nathalie Des Rosiers et Marie-France Lalonde, respectivement dans Ottawa-Vanier et Ottawa-Orléans.

MARDI 21 AVRIL. Un projet de nouvelle Loi sur les langues officielles ?

Tout juste réélu à la tête d’un gouvernement minoritaire, le premier ministre Justin Trudeau avait jugé « faisable » de présenter un projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles dans les six mois après les élections. Si tel est le cas, l’échéancier est donc fixé au 21 avril.

La modernisation de la fameuse Loi, qui a fêté les 50 ans de sa première version en 2019, fait l’objet d’un consensus au sein du parlement, puisque tous les partis qui y sont représentés s’y sont engagés lors de la dernière campagne. Les derniers grands changements apportés à la Loi datent de 1988 et les communautés francophones pressent le gouvernement d’agir vite.

La ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly. Crédit image : Stéphane Bédard

Reste à savoir quel genre de modernisation le gouvernement et sa ministre responsable du dossier, Mélanie Joly, proposeront.

PRINTEMPS. L’avenir de l’éducation en français

La date n’est pas encore connue, mais c’est vraisemblablement au courant du printemps que les neuf juges de la Cour suprême du Canada prononceront leur verdict dans la cause opposant le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) et la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique (FPFCB) à leur province en matière d’éducation en français.

La Cour suprême du Canada. Archives ONFR+

Le résultat de ce recours pourrait avoir des répercussions à travers le pays. La plus haute instance judiciaire du pays devra notamment déterminer si une province peut invoquer sa situation économique pour justifier de ne pas financer adéquatement l’éducation de langue française.

Il devra également clarifier le principe d’équivalence réelle mis à mal par le jugement en première instance et se prononcer sur la possibilité de condamner une province à des dommages et intérêts si elle contrevient à l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés qui porte sur l’éducation dans la langue de la minorité.

MARDI 16 ET MERCREDI 17 JUIN. Sommet sur le rapprochement des francophonies

Opéré par le précédent gouvernement québécois et notamment son ministre des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, le rapprochement des communautés francophones du Canada devrait connaître un coup d’accélérateur en 2020.

Sous l’impulsion de Sonia LeBel, le gouvernement Legault accueillera le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes à Québec, les 16 et 17 juin. Objectif : revoir le rôle du Québec dans la francophonie canadienne et développer des liens.

La ministre LeBel entourée du directeur général de la FCFA (à gauche) et du président de la FCFA, Jean Johnson (à droite). Source : Twitter

Organisé en partenariat avec la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et le Centre de la francophonie des Amériques, le Sommet réunira des représentants du Québec, de la société civile et des communautés francophones des provinces et territoires, ainsi que potentiellement plusieurs élus des provinces et territoires.

JEUDI 18 ET VENDREDI 19 JUIN. Conférence interministérielle sur la francophonie

Fondée en 1994, la Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne (CMFC), qui regroupe les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de la francophonie canadienne, tiendra son édition 2020 à Québec, tout juste après le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes.

Souvent boudé par les ministres provinciaux, l’événement sera scruté de près pour voir s’il parvient à attirer davantage d’élus, mais aussi quant à ses résultats concrets.

27 JUIN. Nouveau chef du Parti conservateur du Canada

Andrew Scheer a annoncé son départ de la chefferie du Parti conservateur du Canada (PCC), en décembre. Le rendez-vous est fixé au samedi 27 juin, à Toronto, pour savoir qui lui succédera.

Lors des dernières élections, le PCC a remporté davantage de sièges que quatre ans auparavant, soit 121 élus contre 99 députés en 2015. Mais plusieurs membres influents du parti réclamaient un renouveau. Des voix se sont fait entendre pour que le parti opère un virage plus progressiste.

Le chef sortant du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer. Archives ONFR+

Plusieurs noms circulent pour succéder à M. Scheer, dont ceux de l’ancien premier ministre québécois Jean Charest, de l’ancienne première ministre de Colombie-Britannique Christy Clark, du ministre des Finances de l’Ontario Rod Philipps, du député fédéral Gérard Deltell, de l’ancien ministre des Affaires étrangères sous Stephen Harper, Peter MacKay ou encore du fils de l’ex-premier ministre progressiste-conservateur Brian Mulroney, Mark Mulroney.

Les francophones suivront avec attention cette course à la chefferie, alors que les noms de plusieurs candidats unilingues anglophones ont été évoqués comme candidats potentiels et qu’un des premiers candidats déclarés, Bryan Brulotte, s’est déjà distingué, ces derniers jours, pour un site internet et une publicité truffés de fautes de français. 

DU 23 AU 25 OCTOBRE. Des élections à la présidence de l’AFO

C’est à Ottawa que se tiendra le prochain congrès de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO). Outre les visites et discours des politiciens, ce qui retiendra particulièrement l’attention sera la course à la présidence de l’organisme porte-parole de la francophonie ontarienne.

L’actuel président, Carol Jolin, terminera son deuxième mandat. En 2018, il avait défait Pablo Mhanna-Sandoval.

Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin. Archives ONFR+

Selon les statuts de l’AFO, M. Jolin peut encore se présenter une fois. S’il n’a pas encore fait connaître ses intentions, il serait surprenant qu’il ne soit pas de nouveau candidat. Il faudra surveiller qui se présentera éventuellement contre lui, alors que certains reprochent à l’organisme de manquer de mordant.

26 OCTOBRE. Élections en Saskatchewan

Les électeurs de la Saskatchewan seront appelés aux urnes en 2020. Le premier ministre Scott Moe, du Parti saskatchewanais, essayera d’obtenir un nouveau mandat. Les Fransaskois essayeront de profiter de cette occasion pour faire entendre leurs revendications.

Des élections devraient également avoir lieu dans le courant de l’année au Yukon, et d’autres pourraient également intervenir, en 2020, notamment au Nouveau-Brunswick ou en Colombie-Britannique, où les gouvernements sont minoritaires.

3+

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+