Passer au contenu Passer au pied de page

Carrefour santé d’Orléans : un contrat de 60 millions de dollars donne le feu vert au début du chantier

OTTAWA – Un contrat de 59,7 millions a été signé entre l’Hôpital Montfort et la société EllisDon pour donner vie au Carrefour santé d’Orléans, un projet attendu depuis plus de dix ans. Sa construction vient de débuter et devrait se poursuivre durant deux ans.

Le projet a franchi une nouvelle étape avec la signature de ce contrat. En concurrence avec trois autres constructeurs, Ellisdon avait été sélectionné en juin dernier par Infrastructure Ontario – organisme de la Couronne de la province qui soutient la modernisation de l’infrastructure et les biens immobiliers publics – pour mener à bien le chantier.

La province financera la majeure partie du projet. Le restant à charge pour l’hôpital fera l’objet d’une collecte de fonds coordonnée par la Fondation Montfort. Une enveloppe de plus de 5 millions de dollars accordée en 2016 par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée avait permis de financer les plans et le permis de construire.

Le chantier a débuté à l’angle de la rue Mer-Bleue et du boulevard Brian Coburn. Gracieuseté : Hôpital Montfort

Le nouveau bâtiment de 10 000 mètres carrés sera construit à une quinzaine de kilomètres de l’hôpital Montfort, dans l’Est de la ville, à l’intersection du chemin Mer-Bleue et du boulevard Brian Coburn. « Pour son empreinte au sol, l’architecte s’est inspiré de l’île Pétrie et de ses canaux, à proximité, sur la rivière des Outaouais », indique Geneviève Picard, directrice de la communication. « Les différents services seront accessibles sur un niveau depuis un hall central. »

Des services bilingues sous un même toit

Le Carrefour regroupera sous le même toit des agences communautaires et les activités de trois hôpitaux – Montfort, le Centre hospitalier pour enfant de l’est de l’Ontario (CHEO) et l’Hôpital Elisabeth-Bruyere – qui offriront des services en santé de façon coordonnée et complémentaire.

Des cliniques spécialisées, un centre d’imagerie médicale, des services aux aînés, en santé mentale et de réadaptation sont notamment prévus.

« ON VA AU PATIENT PLUTÔT QUE LE PATIENT SE PROMÈNE DANS LE SYSTÈME » – LISE VAILLANCOURT, DIRECTRICE À L’HÔPITAL MONTFORT

À l’horizon 2021, « les habitants de l’Est d’Ottawa bénéficieront de programmes intégrés et centrés sur leurs besoins, dans les deux langues officielles, à proximité de leur domicile », indique l’hôpital. « Lorsque le projet sera complété, les résidents de la grande région d’Orléans, des nouveau-nés jusqu’aux aînés, pourront bénéficier de programmes intégrés et centrés sur leurs besoins, offerts dans les deux langues officielles et à proximité de leur domicile. »

« Notre vision, c’est de transformer les services de santé », explique Lise Vaillancourt, directrice à l’hôpital Montfort. « Au lieu que le patient aille d’un service à l’autre, il s’adressera au même point de contact. Si, par exemple, vous êtes diabétique, que vous souffrez d’une dépression et que vous avez aussi besoin d’une popote roulante à la maison, on répondra à vos besoins sans que vous ayez à vous rendre auprès de chaque partenaire pour prendre des rendez-vous séparément. Là, on va regrouper tous ces services sous un même toit. On va au patient plutôt que le patient se promène dans le système. »

Lise Vaillancourt, directrice à Montfort. Gracieuseté : Hôpital Montfort

Lancé il y a une dizaine d’années, le projet de Carrefour santé d’Orléans préfigure ainsi le schéma des équipes Santé Ontario voulues par le gouvernement ontarien pour améliorer le système de santé. 

La candidature Ottawa Est, à laquelle contribue l’hôpital Montfort, a d’ailleurs été récemment retenue pour poursuivre le processus au côté d’une trentaine d’autres équipes et figure en bonne position pour faire partie, à l’automne, de la première vague d’équipes locales.

La Carrefour santé d’Orléans pourrait ainsi devenir le squelette de cette collaboration pluridisciplinaire de soins connectés, se plaçant à l’avant-garde de l’offre de soins dans les deux langues officielles en Ontario. 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
9+