Passer au contenu Passer au pied de page

Cinq livres à lire pendant le temps des fêtes

Temps de lecture : 4 minutes

Voici cinq livres, tous sortis en 2022 et édités par des maisons d’édition franco-ontariennes, à lire durant ces vacances de fin d’année, à l’abri du froid.

Le maître de Conche

Françoise Enguehard

Éditions Prise de parole

Celle qui a une longue carrière d’écrivaine et de journaliste à Saint-Jean de Terre-Neuve vient tout juste de sortir Le maître de Conche, aux éditions Prise de parole, après Les litanies de l’Île-aux-Chiens (1999) et L’archipel du docteur Thomas (2009).

Elle trouve son inspiration dans l’histoire de ses racines françaises, acadiennes et irlandaises, qui nous amène cette fois-ci dans l’après-guerre napoléonienne, en 1816.

« Les Français s’empressent de retourner pêcher la morue à Terre-Neuve. La même année, l’Urdu quitte le port de Bordeaux avec à son bord un équipage de hors-la-loi. C’est ainsi que débute la grande entreprise James Dower, un colonel anglais déterminé à fonder un nouvel éden dans une région isolée sur la côte de Terre-Neuve. Au rythme des saisons et des allées et venues des pêcheurs, l’établissement de Conche prospérera sous la gouverne libérale de son maître, et ce, malgré la rudesse du climat, la Navy qui rôde, et les divisions qui persistent entre les catholiques et les protestants. »

Frontières libres

Marie-Thé Morin

Éditions Prise de parole

Autrice prolifique aux multiples chapeaux d’autrice dramatique, actrice, de romancière, scénariste, traductrice, et conteuse, Marie-Thé Morin signe une œuvre saisissante aux éditions Prise de parole, après Gustave et Errances. Frontières libres est une pièce de théâtre mettant en scène 18 inconnus voyageant en train entre Ottawa, Kingston, Toronto et Hearst.

« Ils partagent un même objectif : faire un voyage sans histoire, dans une relative tranquillité.Soudain, en pleine nuit, le train déraille et tous sont projetés les uns contre les autres […] Et voilà que le trajet interrompu leur ouvre de nouvelles voies. »

Tout ce que je demande

Eva Crocker

Éditions L’Interligne

« Stacey, une aspirante actrice, est réveillée par la visite de policiers. Ceux-ci fouillent son logement et saisissent son ordinateur et son portable, sous prétexte qu’ils sont à la recherche de “matériel informatique illégal”. Stacey devra élucider cette affaire et recouvrer la liberté et l’intimité qui lui ont été dérobées. Un roman vulnérable, audacieux, imprévisible. »

Le décor est planté par Eva Crocker, autrice canadienne de Terre-Neuve, dans une œuvre traduite de l’anglais par le Franco-Ottavien Laurent Aussant.

Récipiendaire de l’Emerging Writer Award 2017, prix Alistair MacLeod 2018 et finaliste au prix Dayne Ogilvie 2017 pour les écrivains émergents LGBTQ+, Mme Crocker a également été nominée aux ReLit Award 2018 avec All I Ask. Le livre met de l’avant Stacey, une aspirante actrice, est réveillée par la visite de policiers qui fouillent son logement et saisissent son ordinateur et son portable, sous prétexte qu’ils sont à la recherche de “matériel informatique illégal”. Laurent Assaut a assuré la traduction du livre, maintenant disponible en français chez l’Interligne.

Souviens-toi des femmes de Turtle Island

Karine Boucquillon

Terre d’Accueil

« Dans une magnifique mise en abyme, Karine Boucquillon nous donne à voir le projet de vie d’une femme autochtone, qui décide d’aller sur les traces de l’histoire de sa communauté, incomprise et malmenée et articuler ainsi le rêve de son père… et le sien par la même occasion », synthétise sa maison d’édition, Terre d’accueil.

L’autrice est d’abord une capitaine de bateau. Souviens-toi des femmes de Turtle Island est son premier livre, qui situe Jikonsaseh Dahwah, écrivaine d’origine iroquoise qui, à la suite de la publication de son livre consacré au rôle primordial qu’ont joué les femmes de Turtle Island tombe sous le charme de Pierre Dumont, journaliste et chroniqueur culturel somme toute assez ordinaire, mais en qui une profonde métamorphose intérieure se produit à l’occasion d’un voyage en Chine.

Grand fauve dehors

Michel Ouellette

Éditions Prise de parole

Chef de file de la dramaturgie en Ontario français, Michel Ouellette est l’auteur d’une quarantaine de pièces, de quelques romans, de recueils de poésie et contes pour enfants. Dans ce dernier livre, il met de l’avant un narrateur, qui reçoit et transcrit la confession d’un sujet anonyme dévoilant peu à peu un versant profondément trouble de son être. Des femmes sont portées disparues. Un enquêteur de police à la retraite rôde dans les parages, avide d’indices. 

À lire à l’abri du froid, bien au chaud chez soi.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !