Passer au contenu Passer au pied de page

Réouverture autorisée pour les pépinières, les concessionnaires automobiles…

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Le 1er mai rime avec maux de tête pour bien des Ontariens qui ne peuvent payer leur loyer ou rembourser certaines dépenses, après la perte de leur emploi. Le gouvernement ontarien de Doug Ford décide finalement de permettre la réouverture de certains commerces, lundi, à la condition qu’ils fassent respecter les mesures de distanciation sociale.

▶️ 421 nouveaux cas positifs en Ontario, 39 nouveaux décès
▶️ 16 608 cas de COVID-19 au total (53 657 au Canada)

▶️ 1 121 décès (3 223 au Canada), 10 825 guérisons
▶️ 1 017 hospitalisations, 225 personnes en soins intensifs

Ces réouvertures surviennent avant même le début de la première phase de réouverture de l’économie, dont la date n’a pas été dévoilée par le gouvernement Ford.

La liste, dévoilée vendredi par le gouvernement, comprend les centres de jardinage, les pépinières, les entreprises qui font des travaux d’aménagement paysager et les concessionnaires automobiles, sur rendez-vous, notamment (voir la liste au bas de cet article). Différents chantiers de construction, qui n’étaient pas présents sur une première liste diffusée cette semaine, pourront aussi reprendre.

« Il nous reste beaucoup de chemin à parcourir, mais cette étape constitue une lumière au bout du tunnel », a lancé Doug Ford, lors d’un point de presse, à Queen’s Park, vendredi. « Attendons d’avoir deux semaines de bons résultats avant de penser à aller plus loin », a-t-il ajouté.

Le gouvernement ontarien permet aussi aux terrains de golf et aux marinas de rappeler leur personnel pour faire les travaux nécessaires permettant une réouverture prochaine de leurs établissements.

Tests et suivi des personnes infectées

L’Ontario a réalisé 16 532 tests en 24 heures, révélait en matinée la Santé publique ontarienne. Mais attention, le chiffre peut aussi inclure l’analyse de tests qui étaient en attente depuis plusieurs jours.

Doug Ford avait dénoncé publiquement la lenteur du système pour augmenter le nombre de tests. Vendredi, il a salué leur travail.

« Ils avaient promis de faire plus de tests et ils ont respecté leur promesse. Je veux les féliciter ! », a-t-il lancé.

Le gouvernement ontarien étudie-t-il toujours la possibilité de miser sur les technologies pour suivre les patients infectés ?

« Nous faisons le suivi de manière manuelle. On identifie les personnes infectées et on s’assure que les gens s’isolent. On regarde comment on peut utiliser la technologie pour augmenter le volume. Nous étudions aussi les moyens possibles pour utiliser la technologie à l’avenir afin d’aider les gens qui ont des problèmes de santé chroniques », a soutenu la ministre de la santé, Christine Elliott.

Moyennant le respect des consignes appropriées en matière de santé et de sécurité, les lieux de travail suivants pourront rouvrir le lundi 4 mai, annonce le gouvernement ontarien :

  • Les centres de jardin et les pépinières (uniquement si elles proposent la collecte en bordure de trottoir ou la livraison)
  • Les services d’entretien des pelouses et d’aménagement paysager
  • Certains chantiers de construction essentiels supplémentaires, notamment :
    • les services de transport et de logistique
    • les services à large bande, numériques et de télécommunications
    • tout autre projet appuyant l’amélioration de la fourniture de biens et de services
    • les projets municipaux
    • les collèges et universités
    • les centres de garde d’enfants
    • les écoles
    • la préparation, l’excavation et l’aménagement des chantiers institutionnels, commerciaux, industriels et résidentiels
  • Les lave-autos automatiques et libre-service
  • Les concessions d’automobiles, uniquement sur rendez-vous

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+