Passer au contenu Passer au pied de page

De l’art qui nous transporte sur trois continents et une planète inventée

Temps de lecture : 4 minutes

[LE FIL CULTUREL DE L’ONTARIO FRANÇAIS]

Si la science peut nous sauver de la pandémie, c’est la culture qui nous permet de rester en contact avec la beauté du monde. Chaque semaine, on vous propose des suggestions culturelles de l’heure, des œuvres qui ont le pouvoir de vous transporter, vous émouvoir, vous faire réfléchir ou simplement, vous décocher un sourire le temps d’un instant.

MUSIQUE

Mélissa Ouimet promet une expérience virtuelle hors du commun

La rockeuse de St-Albert, dans l’Est ontarien, monte sur scène le 20 mai prochain pour offrir une performance inédite en virtuel. Le concert est composé d’un amalgame des chansons de l’artiste, sans oublier son récent succès Sans tomber. De courte durée, 30 minutes environ, on vous promet costumes, jeux de lumière et décors en mouvement. 

Crédit image : La ptite photographe, graphisme : Laurie TB

L’auteure-compositrice-interprète est d’ailleurs en nomination au Gala Trille Or cette année dans les catégories Spectacle de l’année et Spectacle en ligne. Organisée en partenariat avec Réseau Ontario et Musication, le spectacle gratuit est présenté par plusieurs diffuseurs dont Réseau Ontario, La Cité, le Festival franco-ontarien, Le Mifo, le Festival de la Curd, la Franco-Fête de Toronto et TFO.

Assister à L’expérience virtuelle le jeudi 20 mai à 20h30.

LITTÉRATURE

Le secret de Paloma, le nouveau roman jeunesse de Michèle Laframboise

Michèle Laframboise est une des auteures de science-fiction les plus prolifiques en Ontario français. Cette fois-ci, l’auteure de Mississauga campe son histoire sur une planète en péril, où une colonie humaine tente de survivre alors que la pression de l’air chute drastiquement la nuit. Le roman aborde la question de la responsabilité, des secrets difficiles à partager, de l’amitié et du pardon dans une société en survivance. À ce jour, Michèle Laframboise a publié une vingtaine de romans et d’albums de BD, alternant la plume et le pinceau, qui lui ont valu plusieurs prix et distinctions. 

Source : Les Éditions David

Procurez-vous Le secret de Paloma des Éditions David en librairie dès maintenant.

CINÉMA

Rétrospective en ligne au festival de cinéma Côté Court

Du 14 mai au 15 juin prochain, 30 courts-métrages phares seront présentés en accès libre et gratuit dans le cadre du festival Côté court. Parmi les films présentés, Les corps ouverts du réalisateur français Sébastien Lifshitz, découvert à la Quinzaine des réalisateurs de 1998, sera disponible du 20 au 22 mai.

Extrait du film Les corps ouverts. Source : Côté Court

Ce court métrage de 47 minutes met en scène le désarroi existentiel d’un jeune adulte et ses doutes par rapport à ses désirs sexuels. Parmi la sélection, on retrouve également des films de plusieurs réalisateurs et réalisatrices, dont François Ozon, Sophie Letourneau, Valérie Mréjen et Antonin PeretJatko.

Le festival Côté court se déroule en ligne du 14 mai au 15 juin.

Innu Nikamu : Chanter la résistance au Centre culturel canadien

Récompensé du prix IRIS du meilleur documentaire en 2019, Innu Nikamu retrace l’histoire des fondateurs du festival de musique et des arts autochtones Innu Nikamu de Mani-Utenam dans la région de la Côte-Nord au Québec. C’est sur le site même du Festival que sont enterrés les vestiges du pensionnat Notre-Dame qui, au 20e siècle, arrachait les jeunes Innus à leur famille, territoire et culture. Le réalisateur Kevin Bacon Hervieux va à la rencontre des musiciens, artisans et collaborateurs qui ont rallumé l’espoir d’un peuple en détresse en démontrant que la réappropriation de leur culture était bien possible. Présenté par le Centre culturel canadien, le film est gratuit et accessible pendant 24h.

Extrait du documentaire Innu Nikamu : chanter la résistance. Source : Terre Innue

Visionner en ligne le documentaire Innu Nikamu : Chanter la résistance le mardi 25 mai à 20h.

ARTS NUMÉRIQUES

Exposition photo-balado Kéléma-Souvenirs de Brazza

L’artiste visuelle, photographe et journaliste Cynthia-Laure Etom, aka Cleow, présente l’exposition en ligne Kéléma – Souvenirs de Brazza. Dans la langue lingala, une des langues officielles de Brazzaville au Congo, Kéléma signifie arc-en-ciel. À travers sa caméra, Cleow capte les moments de la vie quotidienne des habitants de la ville. Les images sont accompagnées de poèmes, disponibles également en format audio, qui portent sur le thème de l’identité, des rôles sociaux et du rapport au chez-soi. Présenté dans le cadre du festival Contact, il sera également possible de rencontrer l’artiste le 20 mai à 17h.

Affiche du festival Contact. Source : Cynthia-Laure Etom

Visiter l’exposition virtuelle Kéléma – Souvenirs de Brazza et participer à la rencontre avec Cynthia-Laure Etom le jeudi 20 mai à 17h.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
+1