#Canada, #Francophonie, #Ontario

Disparition du fondateur de la première école de jour francophone hors Québec

Eugène Bellemare (à gauche) avec le maire d'Ottawa, Jim Watson , en 2018. Source: Twitter

OTTAWA – L’ancien député fédéral franco-ontarien d’Orléans, Eugène Bellemare, est décédé à l’âge de 86 ans.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Né à Ottawa et diplômé de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Toronto, M. Bellemare est décédé le vendredi 6 juillet, à l’âge de 86 ans. Ancien enseignant d’arts, puis coordonnateur des cours pour adultes francophones d’Ottawa-Rockcliffe-Vanier, à l’ancien Conseil scolaire d’Ottawa, Eugène Bellemare est à l’origine de la création de l’École des adultes Le Carrefour, la première école de jour francophone hors Québec, en 1982.

Au cours de sa carrière politique, il a occupé le poste de conseiller municipal de la Ville de Gloucester de 1970 à 1988, puis de conseiller à l’ancienne municipalité régionale d’Ottawa-Carleton, de 1979 à 1985. Le maire d’Ottawa, Jim Watson, s’est dit attristé par la nouvelle de sa disparition.

«J’ai été attristé d’apprendre le décès d’Eugène Bellemare. Il a servi et représenté sa communauté de Gloucester au Conseil régional ainsi qu’à la Chambre des Communes pendant plusieurs années. Eugène était un véritable gentilhomme et un ardent défenseur des droits des Franco-Ontariens. J’ai eu le plaisir de le visiter il y a quelques semaines à sa résidence, et j’ai été ravi d’avoir la chance de partager des souvenirs de sa carrière. J’offre mes sympathies les plus sincères à sa famille et ses amis», a-t-il commenté à #ONfr.

En 1988, M. Bellemare avait décidé de quitter la politique municipale pour la colline parlementaire. De 1988 à 2004, il représente Carleton-Gloucester, devenu Ottawa-Orléans, comme député fédéral pour le Parti libéral du Canada.

«Je me souviens qu’il avait décidé de se présenter, en 1988, alors que Maureen McTeer [femme du premier ministre du Canada Joe Clarke] était déjà candidate depuis plusieurs semaines pour les conservateurs. Quand les journalistes lui avaient demandé comment il allait faire pour rattraper son retard, il avait répondu: «mais moi je suis en campagne depuis 18 ans»!», se remémore l’ancien député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, de 1984 à 2006, Don Boudria.

 

Défenseur de la francophonie

Député provincial de Glengarry-Prescott-Russell de 1995 à 2011, Jean-Marc Lalonde, qui l’a côtoyé dans ses fonctions à Queen’s Park, se souvient d’un homme à l’écoute.

«On s’est rencontré à quelques reprises puisqu’il était député fédéral. C’était une personne très sérieuse, qui prenait le temps et était à l’écoute des besoins de l’Est ontarien et de la francophonie.»

L’ancien député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Don Boudria. Crédit image: Archives TFO

Un témoignage que corrobore M. Boudria.

«C’était un boute-en-train, une personne toujours de bonne humeur et un joueur d’équipe. Mais quand il n’était pas content ou qu’il défendait des dossiers qui lui tenaient à cœur, comme la langue française, mais aussi la fonction publique ou la culture, il pouvait être très féroce derrière les portes closes! Avec lui et Jean-Robert Gauthier [ancien député fédéral d’Ottawa-Vanier de 1972 à 1994], nous étions trois bons amis.»

À la Chambre des communes, M. Bellemare a notamment siégé comme membre du comité permanent des langues officielles et vice-président du comité de l’industrie. Il fut également nommé secrétaire parlementaire du ministre de la Coopération internationale (ACDI).

 

Caricaturiste

En 2004, après avoir représenté la circonscription pendant 16 ans, M. Bellemare perd la nomination du Parti libéral du Canada, à Orléans, contre l’ancien directeur de l’éducation du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) Marc Godbout.

Une défaite qui sonne sa retraite de la vie publique, mais qui n’empêche pas M. Bellemare de continuer de travailler sur son autre passion, les arts visuels et la caricature. Il avait d’ailleurs croqué de nombreux politiciens et réuni ses caricatures dans un livre. Ses œuvres sont également exposées au Parliament Pub.

Plusieurs de ses dessins se retrouvaient également dans les bureaux de l’ancien député fédéral conservateur d’Orléans, disparu en 2018, Royal Galipeau, un ancien de ses employés avec lequel il était très ami.

La famille de M. Bellemare recevra parents et amis au Complexe funéraire Héritage, 1250 chemin Trim à Orléans le mercredi 18 juillet, de 9h à 11h. Une cérémonie religieuse est prévue au Complexe funéraire Héritage, le même jour, à 11h.

 

Dernière mise à jour vendredi 13 juillet 2018 à 15h56

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de douze ans. Titulaire d'un baccalauréat en Administration économique et sociale et d'une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.