Passer au contenu Passer au pied de page

Le fédéral annonce plus d’aides pour les entreprises canadiennes

Temps de lecture : 3 minutes

Alors que plusieurs petites et moyennes entreprises (PME) jugeaient insuffisantes les mesures proposées par le gouvernement fédéral pour les aider à traverser la crise économique qu’entraîne la pandémie de coronavirus, le premier ministre Justin Trudeau annonce davantage d’aide, ce vendredi.

▶️ Subvention fédérale jusqu’à 75 % des salaires
▶️ Prêt jusqu’à 40 000 $ sans intérêt la 1ère année

« Au cours des dernières semaines, vous avez dû prendre des décisions difficiles. (…) Vous nous avez dit que vous aviez besoin de plus. Nous vous avons entendus », a lancé aux PME canadiennes le premier ministre Justin Trudeau, lors de son allocution quotidienne pour faire le point sur la COVID-19 au Canada.

Le gouvernement fédéral annonce sa décision d’élargir l’aide à ces entreprises canadiennes très durement touchées par la crise.

La subvention fédérale proposée le 18 mars dernier pour les aider à payer les salaires de leurs employés passera de 10 % à 75 %, pour une durée pouvant aller jusqu’à trois mois. Elle sera rétroactive au 15 mars.

« On espère ainsi que les entreprises vont garder leurs employés ou envisager de les réembaucher », a-t-il indiqué.

Ottawa mettra également en place un Compte canadien d’urgence pour les entreprises qui leur permettra d’accéder à un prêt pouvant aller jusqu’à 40 000 $, sans intérêt la première année, et dont 10 000 $ pourraient être non remboursables, sous conditions.

Les entreprises pourront également reporter tous les paiements qu’ils doivent effectuer au titre de la taxe sur les produits et les services et de la taxe de vente harmonisée (TPS/TVH) jusqu’en juin, tout comme le remboursement des droits de douane exigibles sur les importations. 

Le gouvernement fédéral injectera 40 milliards de dollars dans le Programme de garantie et de prêts pour les petites et moyennes entreprises qui se tournent vers leurs institutions financières afin de les aider à faire face aux répercussions de la COVID-19.

Le détail de ces nouvelles mesures devrait être dévoilé d’ici lundi, a précisé le premier ministre Trudeau, alors que ce matin, la Banque du Canada a de nouveau abaissé son taux directeur, à 0,25 %, afin de soutenir le l’économie et le système financier canadiens.

Trois nouveaux décès en Ontario

▶️ 135 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 993 cas positifs au total dans la province
▶️ 18 décès en Ontario, huit personnes guéries (39 décès au Canada)
▶️ 10 074 cas en cours de test en Ontario

L’annonce d’Ottawa a été saluée par le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford, en après-midi.

L’Ontario a décidé, de son côté, d’envoyer une alerte d’urgence sur tous les cellulaires afin d’ordonner à ceux qui ont voyagé et qui sont de retour dans la province de s’isoler. La mesure vise à limiter la propagation du virus.

Le message d’alerte lancé par la province aux Ontariens, ce vendredi. Capture d’écran

Dans la province, Santé publique Ontario a annoncé 135 nouveaux cas de COVID-19. Cela porte à près de 1 000, le nombre de cas positifs en Ontario, dont un premier cas à Thunder Bay. Deux cas ont également été confirmés dans une résidence pour aînés du secteur d’Orléans, à Ottawa.

Trois décès de plus sont également rapportés, liés au coronavirus, dans la province.

Pour faire face aux besoins dans les hôpitaux, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a annoncé que des fabricants ontariens de pièces automobiles ont modifié leur chaîne de production pour livrer bientôt 10 000 respirateurs dans la province.

Point positif dans cette journée, le nombre de personnes en attente des résultats de leur test a diminué de 891 cas. Ils sont encore toutefois 10 074 Ontariens en attente.

Depuis le début de la pandémie, 41 032 personnes ont été testées en Ontario et 29 967 d’entre elles ont été déclarées négatives à la COVID-19.

Cet article a été mis à jour le vendredi 27 mars, à 14h10

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+