Passer au contenu Passer au pied de page
Le premier ministre Justin Trudeau.

Garderies à 10 $ : l’Ontario refuse de signer une entente, affirme Trudeau

Temps de lecture : 3 minutes

OTTAWA – Une entente pour des garderies à 10 $ est sur la table depuis plusieurs mois avec l’Ontario, mais le gouvernement Ford refuserait de signer. C’est ce qu’a déploré le premier ministre canadien, ce lundi en conférence de presse, au moment d’annoncer une entente de 61,5 millions de dollars avec le Nunavut. L’Ontario est désormais la seule province et le seul territoire à ne pas avoir conclu d’arrangement.

« De notre côté, nous sommes prêts à signer une entente avec l’Ontario depuis plusieurs mois. Les modalités de l’entente sont prêtes depuis longtemps. On a conclu des ententes qui fonctionnent des deux côtés avec tous les provinces et territoires, excepté l’Ontario, car on sait que les familles ont besoin et méritent un soutien. »

Un peu plus de 10 milliards de dollars sont actuellement réservés par les libéraux pour achever un pacte entre les deux gouvernements.

« Les familles en Ontario sont celles qui paient le plus cher au pays pour des services de garde et nous sommes prêts à mettre des milliards de dollars en argent fédéral en Ontario. Dans d’autres endroits au Canada, les coûts pour les services de garde sont déjà réduits de centaines de dollars par mois, malgré tout, l’Ontario n’a pas signé l’entente que nous leur avons présentée. »

Le ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce. Source : Facebook Stephen Lecce

Avec une élection le 2 juin en Ontario, le temps s’écoule rapidement, mais Justin Trudeau affirme « être optimiste » sur la conclusion d’une entente d’ici là. Le ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, a répété dans les derniers mois que le montant mis sur la table par Ottawa n’est pas suffisant pour obtenir un coût de 10 $ par jour.

« Je pense qu’il y a vraiment une bonne offre sur la table pour les familles en Ontario », a dit de son côté Karina Gould, la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social. « Ce sont 10,2 milliards de dollars qui vont permettre de réduire les frais de 50 % dans la première année et atteindre 10 $ par jour en moyenne dans la cinquième année. »

Le problème semblerait se situer en partie au niveau du programme de la maternelle et du jardin d’enfants de l’Ontario. La province soutient que l’offre du fédéral ne tient pas en compte le coût de 3,6 $ milliards de ce système de la petite enfance.

« Nous avons considéré chacun des systèmes de garderies dans toutes les provinces et territoires en essayant de considérer leurs besoins », ajoute Mme Gould. « Le Nunavut est un bon exemple. On a été flexible en raison de certains défis et de leur contexte actuel. On a pris ça en considération quand on a conclu une entente, car on sait que ça doit fonctionner ainsi pour tous les provinces et territoires. »

Les frais de garderie appliqués en Ontario sont les plus élevés au pays. Crédit image : Westend61 via Getty Images

Le gouvernement Ford affirme que des rencontres sont prévues entre les fonctionnaires fédéraux et provinciaux dans les prochains jours.

« Nous continuons de progresser vers la conclusion d’un accord équitable et durable pour les Ontariens », a réagi le bureau de Doug Ford en réponse aux propos du chef libéral.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !