Passer au contenu Passer au pied de page

Karelle Sikapi élue présidente de la FESFO

HANMER – La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) pourra compter sur une nouvelle présidente à partir de début juillet. Karelle Sikapi prendra alors les rênes de l’organisme pour un an.

L’élève de 11e année à l’École secondaire Ronald-Marion, à Pickering, a été élue dimanche après-midi en marge de l’assemblée générale annuelle tenue par l’organisme porte-parole des élèves des écoles secondaires de langue française. Une réunion dans le cadre des 26e Jeux franco-ontariens qui se déroulent pour quatre jours à l’École secondaire Hanmer.

« Je suis incroyablement choyée et honorée. Je suis très fière d’avoir pu convaincre », a réagi la présidente élue, interrogée par ONFR+. Kabelle Sikapi était en réalité la seule candidate au poste de présidente. Une élection qui dès lors a pris les allures d’un « vote de confiance ».

Elle sera épaulée dans sa mission par les deux autres membres élus du conseil exécutif de la FESFO. À savoir Natasha Pelletier qui agira à titre de vice-présidente et Bradley Boileau comme secrétaire-trésorier.

La nouvelle leader de la FESFO succède à Lydia Philippe. Actuellement en douzième année du Collège catholique Mer bleue à Orléans, la présidente sortante ne pouvait donc se représenter pour un autre mandat. À partir de septembre, elle commencera des études de science politique et Juris Doctor (J.D.) à l’Université d’Ottawa.

La crise linguistique déclenchée l’automne dernier avait contribué à mettre sous les projecteurs la représentante, après des débuts discrets à la tête de l’organisme.

L’Université de l’Ontario français comme priorité

Des dossiers qu’elle aura sur la table cette année, la présidente élue avoue surveiller de près celui de l’Université de l’Ontario français. « Nous avons déjà reçu le financement de 1,9 million de dollars du gouvernement fédéral, mais le gouvernement provincial a toujours le choix. Il va falloir déterminer les actions à venir sur le sujet avec le conseil d’administration. »

Le mouvement de Résistance franco-ontarienne sera selon elle au coeur de son mandat. « Mon but est de m’assurer que la FESFO maintienne sa voix politique durant les prochains mois, et que l’on continue de représenter la jeunesse de manière adéquate. »

Première présidente dans le Grand Toronto depuis… 1977

Née à Montréal et d’origine camerounaise, Karelle Sikapi a fait l’essentielle de sa scolarité en Ontario.

D’après les données d’ONFR+, elle est la première présidente de la FESFO à venir de la région du Grand Toronto depuis l’élection de François Reeves en 1977. Ce dernier venait alors de North York.

Le conseil de représentation de la FESFO est formé de 15 membres. Trois d’entre eux représentent le conseil exécutif.

C’est la première fois que les Jeux franco-ontariens se déroulent dans le secteur Hanmer du Grand Sudbury. La ville du Nord de la province avait tout de même accueilli l’événement en 2003.

Quelque 550 participants sont présents pour les quatre jours de festivités. Au total, les Jeux franco-ontariens comptent huit volets compétitifs.

Karelle Sikapi est la 45e présidente élue par la FESFO depuis plus de 40 ans.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+