Passer au contenu Passer au pied de page
La Bolduc. Gracieuseté Musée de la Gaspésie

La Bolduc sort du Québec et arrive à Sudbury

Temps de lecture : 3 minutes

SUDBURY – Mary Rose-Anna Bolduc, mieux connue sous le nom de La Bolduc, a marqué la culture québécoise et canadienne-française des années 1930. Ça va venir, découragez-vous pas, Dans le temps du jour de l’an et autres titres sont encore joués de nos jours lors d’événements folkloriques et du temps des fêtes. Afin de célébrer cet héritage, le Collège Boréal accueille l’exposition Madame Bolduc en tournée jusqu’au 4 novembre.

Présentée au Musée de la Gaspésie depuis 2018-19, l’exposition La Bolduc a été lancée peu après la parution du film biographique réalisé par François Bouvier. Le Musée conservait depuis 1984 un fonds d’archives grâce à la fille de Mme Bolduc qui respectait la volonté de sa mère que ses objets reviennent dans sa région natale.

« L’idée nous est venue d’en faire une exposition itinérante, mais avec des modifications dans la sélection des pièces et des archives avec les endroits où Mme Bolduc a fait des spectacles et des tournées », explique la conservatrice du Musée de la Gaspésie, Vicky Boulay, en entrevue avec ONFR+.

Parmi ces artéfacts du Nord de l’Ontario, on retrouve notamment une broche que la chanteuse s’était fait remettre dans la petite municipalité d’Haileyburry lors de sa participation à un banquet d’une ligue de curling.

La Bolduc. Crédit image : Musée de la Gaspésie

Organisée conjointement avec le Centre franco-ontarien de folklore, cette exposition présente pour la première fois la collection à l’extérieur du musée.

« Lorsque j’ai été approché par la direction du Musée de la Gaspésie pour les aider à coordonner la venue d’une exposition de La Bolduc dans notre coin de pays, j’ai répondu tout de suite que ça nous intéressait », affirme le directeur du Centre, Patrick Breton, par voie de communiqué.

« On est vraiment content d’être au Collège Boréal, car ce n’est pas un lieu de présentation typiquement muséal. C’est une façon d’incarner encore mieux qui était Mme Bolduc en allant dans un milieu fréquenté par tout le monde », explique Vicky Boulay.

L’exposition La Bolduc. Crédit image : Musée de la Gaspésie

Un baume sur la misère

Très populaire à son époque, La Bolduc a connu son succès à une époque où le théâtre burlesque et le vaudeville gagnaient également en popularité. Les spectacles de la chanteuse gaspésienne s’inséraient alors dans les tournées des troupes théâtrales qui allaient à la rencontre des gens dans les régions rurales du Québec.

Lors des années 1930, le théâtre burlesque cherche à rejoindre la diaspora canadienne-française du Nord de l’Ontario et même dans le Nord-Est des États-Unis. C’est ainsi que Mme Bolduc parvient à se faire connaître dans la région reconnue pour son exploitation minière.

« C’était une réalité que La Bolduc dépeignait dans ses chansons. Elle allait à la rencontre de son public qui était francophone qui se reconnaissait dans ses paroles. Dans les années 1930, c’est la crise économique, ça ne va pas bien. Elle apportait un baume sur les cœurs », raconte Vicky Boulay à ONFR+.

La Bolduc. Crédit image : Musée de la Gaspésie

Ainsi, les curieux pourront découvrir l’histoire de celle qui fut l’une des chanteuses les plus populaires des années 1930 au Canada français. L’exposition retrace l’ensemble de sa vie partant de sa naissance et son enfance en Gaspésie jusqu’à ses derniers jours. Costumes, robes de soirée, bijoux, production de publicité et documents d’archives, tout sera en place pour permettre au public de saisir l’univers du personnage ainsi que l’époque difficile dans laquelle elle s’est inscrite.

La tournée se poursuivra à Rimouski, Edmundston pour finir en Abitibi. L’entrée est gratuite et peut être visitée durant la période estivale du lundi au vendredi de 9 h à 16 h , au Centre de ressources Alphonse Desjardins du Collège Boréal au 21 boulevard Lasalle à Sudbury.

L’exposition La Bolduc. Crédit image : Musée de la Gaspésie

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !