Passer au contenu Passer au pied de page

La feuille d’érable canadienne et les roses autochtones

Temps de lecture : 3 minutes

[LE FIL CULTUREL DE L’ONTARIO FRANÇAIS]

Cette semaine, notre fil culturel s’étend, de nouveau, d’une fête à l’autre : notre deuxième semaine estivale débute avec les fêtes de la Confédération pour aller rejoindre la Franco-Fête de Toronto. On fait aussi un peu de cinéma et on s’offre un conte amérindien. Tout ça à la clim, pandémie oblige…

MUSIQUE

La Fête du Canada bat son plein

Pour une 2e année, le Canada célébrera en soirée sa fête nationale à distance prudente. Les Canadiens pourront s’offrir cependant un spectacle virtuel bien nutritif, bilingue et multiculturel. Du Canada français, on retient les participations de Véronic DiCaire, Lara Fabian, Les Trois Accords, les Hay Babies, Damien Robitaille, Mélissa Bédard et Shawn Jobin. Anne-Marie Withenshaw assure l’animation de l’événement.

Le chanteur Shawn Jobin. Crédit image : Kenton Doupe

Pour visionner : YouTube de Patrimoine canadien : de 20h à 22h ; ICI Radio-Canada Télé de 20h à 22h, heure locale et Radio-Canada.ca : de 20h à 22h (HE)

39e édition de la Franco-Fête de Toronto

Cette année, on s’apprête à fêter autrement la 39e édition de la Franco-Fête de Toronto : l’ensemble de la programmation 2021 aura lieu en mode virtuel. Grâce à cette formule, le festival ne se limitera pas qu’à un seul week-end, mais s’étendra plutôt sur un mois complet, du 8 au 29 juillet.

Ainsi, chaque jeudi, entre le 8 et le 29 juillet, sur le coup de 17h30, un artiste de la francophonie offrira un spectacle en diffusion gratuite sur Facebook.

Le chanteur Abel Maxwell. Gracieuseté

L’ouverture du festival se déroulera donc le jeudi 8 juillet à 17h30 sur Facebook Live avec l’auteur, compositeur et interprète Abel Maxwell en vedette, un artiste primé par l’UNESCO. Avec déjà ses quatre albums derrière la cravate, il donne dans l’afro-beats francophone.

Pour visioner : https://www.facebook.com/francofetetoronto

CINÉMA

Des films musicaux à l’honneur pour la Fête de la musique

À l’occasion de la Fête de la musique, l’Institut français du cinéma propose une sélection de quatre films musicaux : Chante ton bac de David André, l’histoire tumultueuse d’une bande de copains de Boulogne-sur-Mer en France, Quand les mains murmurent de Thierry Augé sur une classe d’initiation à la direction d’orchestre, French Waves de Julian Starke sur 30 ans de musique électronique française, et enfin Sur les chemins de la rumba, un film congolais de David-Pierre Fila, où l’on danse à travers les côtes africaines, le Bassin du Congo, Cuba et l’Équateur…

L’affiche du film French Waves. Source : Zorba Production

À cette offre s’ajoutent trois courts métrages issus de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Ces films sont disponibles en #streaming avec sous-titrage jusqu’au 10 juillet.

Pour visionner : https://bit.ly/3iulC7E

CONTES

Contes à la belle étoile

Dans le cadre de sa série Contes à la belle étoile, le Théâtre français de Toronto et le Groupe Média TFO présentent Pourquoi les Orignii-Waabigwan ont-elles des épines ? Les oginii-waabigwan sont des roses issues d’arbustres qui n’ont pas d’épines. Autour de la chose s’articule un joli conte amérindien, magnifiquement narré par l’autochtone Émily Marie Séguin, qui y signe aussi la musique, faite de chant et de percussion.

Crédit image : Groupe Média TFO

Pour visionner : https://vimeo.com/531822613?fbclid=IwAR0Q-mNB516bxnuGnmTHTF7uGOd_VEvN0lBFdsFyhjjZ60RSARe_3h6GP18

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
0