#Francophonie, #Ontario

L’AFO demande une hausse budgétaire de 75% pour les Affaires francophones

Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Carol Jolin. Crédit image: Archives #ONfr

OTTAWA – Six mois après sa création, le ministère des Affaires francophones n’a toujours pas un denier supplémentaire. Une situation qui inquiète l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) qui demande une hausse du budget de 75 %.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Les réunions de consultation prébudgétaires faisaient étape à Ottawa, mercredi 17 janvier. Et le président de l’organisme des francophones de l’Ontario a pour la première fois étayé sa demande.

«Nous avons trouvé l’inspiration dans une décision récente du gouvernement qui avait haussé de 75 % le budget dédié au ministère des personnes âgées lors de sa création, en 2017», a-t-il illustré devant les membres du Comité permanent des finances et des affaires économiques.

Le budget du ministère des personnes âgées, devenu autonome en janvier 2017, a vu son montant passer de 19,6 à 35 millions de dollars. À l’inverse, une somme de 5,3 millions de dollars est injectée annuellement pour les Affaires francophones.

«Le mandat a complètement changé (…) J’ai su, par exemple, que le dossier de  l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) – dont l’Ontario est membre depuis 2016 – prend deux ou trois personnes. C’est donc important d’engager du personnel pour que le ministère des Affaires francophones puisse remplir son mandat, et faire le travail qu’il y a à faire.»

Et de poursuivre: «Quand on veut faire avancer les dossiers, et que les gens sont éparpillés dans plusieurs dossiers importants, ça prend plus de temps.»

M. Jolin reconnaît en avoir parlé directement à la première ministre, Kathleen Wynne. «On lui a présenté l’idée lors de notre rencontre le 25 septembre dernier.»

Toujours est-il que la ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, reste floue sur une possible allonge de la somme. «Je suis heureuse de voir l’AFO soutenir la croissance de notre ministère et je confirme que le travail de notre gouvernement se poursuit à cet effet (…) Déjà, le ministère a obtenu une enveloppe supplémentaire de 3 millions de dollars sur trois ans pour le programme d’appui à la Francophonie ontarienne en 2017. Je travaille en collaboration avec mon équipe et mes collègues du gouvernement afin d’évaluer la capacité existante du ministère et d’explorer des pistes en vue de la renforcer», a t-elle affirmé dans un échange de courriels.

 

Autres recommandations

Pour ce qui était son unique présentation dans le cadre des consultations prébugétaires, M. Jolin a fait six recommandations. Outre le budget des Affaires francophones, on retrouve dans les demandes plus de ressources pour les arts francophones, les médias francophones, mais aussi une meilleure «transition» des organismes vers le salaire minimum à 14 $ de l’heure.

Dans le domaine de la santé, le président de l’AFO a par ailleurs demandé plus de moyens, rappelant que le budget des Entités «est gelé depuis leur création en 2010». L’offre de services en santé mentale en français est par ailleurs jugée «inégale» par M. Jolin.

Le budget provincial devrait être déposé au début du printemps. La campagne électorale commencera, elle, au mois de mai.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Ministère des Affaires francophones: qu’est-ce qui va changer?

Les cinq dossiers à surveiller en 2018 pour les Franco-Ontariens

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.