Passer au contenu Passer au pied de page
La Nouvelle Scène Gilles Desjardins est l'hôte du premier OFF de Zones Théâtrales.

Lectures de textes inédits avec un premier OFF des Zones Théâtrales

Temps de lecture : 3 minutes

OTTAWA – Créée en 2005, les Zones Théâtrales est un événement biennal des arts de la scène faisant rayonner les artistes des communautés francophones canadiennes et des régions du Québec. Du 5 au 7 octobre, les Zones, pour la première fois sous format OFF, présentera gratuitement des textes inédits ainsi qu’une rencontre dramaturgique d’artistes pan francophones canadiens et de l’international, à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins. 

Au programme à partir de ce mercredi soir, des mises en lecture aux paroles brutes, qui questionnent, résonnent et qui écorchent parfois, signés Alain Doom (Ottawa), Anaïs Pellin (Vancouver), Charlotte L’Orage (Ottawa) et Art Babayant (Sherbrooke), dans une traduction de Mishka Lavigne. 

Outre la présentation de ces quatre textes, une rencontre publique avec des auteurs en résidence croisée entre le Burkina Faso, la Martinique et le Canada viendra conclure les trois jours.

« C’est un partenariat qui cherche à créer des liens entre les différents territoires francophones internationaux (…). Il s’agit d’une opportunité de découvrir la francophonie canadienne et vice-versa », explique Gilles Poulin-Denis, directeur artistique des Zones Théâtrales.

Suite à un échange en 2019 entre directeurs artistiques et leaders culturels de la francophonie internationale aux Zones, a découlé l’initiative des Transfrontaliers.

Ce partenariat entre les Zones Théâtrales avec le Centre des auteurs dramatiques (CEAD Montréal), Écritures Théâtrales Contemporaine Caraïbe (ETC Martinique) et les Récréatrales (Burkina Faso) a notamment permis d’accueillir en résidence Adéline Flaun et Cédric Mabudu à Ottawa et les auteurs canadiens André Gélineau et Marie-Claire Marcotte en Martinique.

Des droits jamais acquis

« Tous les textes sont très différents et viennent d’endroits divers », remarque Gilles Poulin-Denis. Cette diversité de paroles et d’histoires soulève souvent une même réflexion : « Les droits ne sont jamais acquis ». Celui qui dirige artistiquement les Zones depuis six ans fait notamment référence à l’un des textes qui seront présentés : Bros/Les Gars d’Art Babayan L’auteur y aborde les droits des personnes LGTBQ2+ en apparence protégés au Canada alors qu’il en est tout autre dans d’autres pays. 

Ligne d’Écoute de Charlotte L’Orage, est de son côté « très imagé et poétique » tout en étant porteur d’« une urgence de communiquer », explique-t-il. L’autrice originaire de l’Ontario français y commente notamment la violence systémique dont elle a l’impression que plus personne ne porte attention.

La pièce La Befana d’Anaïs Pellin, qui s’adresse à un jeune public, porte sur un droit éphémère : la vie. « On parle d’une jeune fille courageuse et d’une belle relation entre une grand-mère et sa petite fille, qui aborde la mort mais d’une façon très poétique », comme le décrit Gilles Poulin-Denis.

Avec son texte Thomas Lortie, Alain Doom amène quant à lui le public dans un huis clos mystérieux où des personnages vieillissants enfermés dans leur propre histoire s’expriment dans une langue orale fantasmée qui aurait pu être, mais qui n’a jamais été.

La lecture de Thomas Lortie et la rencontre avec les auteurs précéderont la représentation du spectacle Pacific Palisade, présenté par le Théâtre du Trillium. 

Une suite de l’édition 2021 

« C’est comme l’édition 2021 qui se poursuit en 2022 », affirme Gilles Poulin-Denis. Celui qui dirige la compagnie théâtrale 2PAR4 à Vancouver soulève que le climat pandémique de l’année dernière a provoqué l’annulation de ces mises en lectures. 

« J’avais décidé de ne pas programmer de lecture publique pendant cette édition parce qu’on ne savait pas avant dernière minute si on pouvait maintenir le tout en présentiel. Je trouvais que le format virtuel ne servait pas les textes », explique-t-il

Il s’agit aussi d’une façon pour la biennale, dont la prochaine édition aura lieu en septembre 2023, de renouer avec le public en proposant une vitrine privilégiée sur des œuvres inédites.

La première lecture a lieu ce mercredi, 18h, avec Ligne d’Écoute de Charlotte L’Orage. Pour accéder à la programmation : https://nac-cna.ca/fr/series/zones-theatrales-off-zones.

Emmanuelle Gingras

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !