Passer au contenu Passer au pied de page

L’Ontario redémarre la « pépine »

Temps de lecture : 2 minutes

MISSISSAUGA – L’Ontario redémarre la « pépine », un mois après l’adoption, par l’Assemblée législative, d’un budget très porté sur l’infrastructure.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Des projets routiers et d’immobilisation aux quatre coins de la province ont reçu le feu vert de Queen’s Park, le mardi 26 août.

« C’est le temps de remettre l’Ontario en mouvement avec la construction de l’infrastructure nécessaire pour pistonner notre économie, créer des emplois et améliorer notre sécurité », a déclaré Steven Del Duca, ministre des Transports, lors d’un point de presse à Mississauga.

M. Del Duca a donné le coup d’envoi à des travaux d’élargissement, de cinq à huit voies, d’un tronçon de sept kilomètres de l’autoroute 427, au nord de l’aéroport international Pearson de Toronto.

Les rétrocaveuses – ou « pépines » dans le langage populaire – se sont aussitôt mises en branle sur le chantier de 83 millions $ sur trois ans, qui inclut aussi l’aménagement de voies réservées au covoiturage.

Voies « à accès tarifé »

M. Del Duca n’a pas exclu la conversion ultérieure des voies réservées au covoiturage sur la 427 à des voies réservées « à accès tarifé », qui seraient gratuites pour les véhicules transportant plusieurs occupants et payantes pour les véhicules ne transportant qu’un seul occupant.

« La province a bien l’intention d’aller de l’avant avec des voies à accès tarifé. Mais il nous reste encore du travail à faire pour savoir où, exactement, ces voies doivent être aménagées », a indiqué le ministre. « Mais, certainement, il y a des études qui démontrent que les voies à accès tarifé ont le double avantage d’engendrer des revenus et de réduire la congestion routière ».

L’Ontario aurait dans ses cartons, à plus long terme, de prolonger la 427 sur sept kilomètres vers le nord.

Tunnel pour camions

Le ministre des Transports a aussi annoncé, le 26 août, le lancement d’une étude conjointe avec la Ville d’Ottawa sur la faisabilité d’un tunnel pour camions tout juste à l’est du centre-ville, via l’autoroute 417.

Les deux parties se sont entendues pour financer, à parts égales, cette étude de 750 000 $ déjà annoncée depuis l’automne 2013.

La province s’était retirée de pourparlers pour la construction d’un nouveau pont interprovincial d’Ottawa vers Gatineau, au Québec, à l’été 2013, après avoir allégué qu’une telle construction ne règlerait pas les problèmes de camionnage au centre-ville de la capitale nationale.

La nouvelle étude d’une durée de 18 mois doit démontrer s’il est possible et rentable d’envoyer les poids-lourds dans un souterrain de l’autoroute 417 jusqu’à un pont interprovincial déjà existant, plutôt qu’à la surface, dans les rues de la ville.

Nouvelles écoles

Queen’s Park a finalement annoncé, le 26 août, la construction, l’agrandissement ou la rénovation de dix écoles à travers la province, pour un total de 80 millions $.

Parmi six nouvelles constructions, une école catholique francophone doit voir le jour à Ottawa et une autre à Collingwood, sur la baie Georgienne. Et parmi quatre projets d’agrandissement ou de rénovation, il y a l’École élémentaire catholique Sainte-Marie, à Chatham, où doivent se greffer quatre nouvelles salles de classes pour tenir compte de la croissance de la population francophone dans cette localité du sud-ouest de l’Ontario.

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne s’est engagé, dans son plus récent budget, à investir 130 milliards $ sur dix ans dans l’infrastructure, dont 29 milliards $ dans les transports.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !