#Francophonie, #Ontario

Patrick Brown se présente à sa propre succession

L'ancien chef progressiste-conservateur, Patrick Brown. #Archives #ONfr

TORONTO – Le chef démissionnaire du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (Parti PC), Patrick Brown, a pris la décision de se présenter à sa propre succession. Cela fait suite à une semaine mouvementée où il a multiplié les déclarations dans l’espoir de regagner la confiance du public.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Deux heures avant la fin de la période de candidature dans la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, s’est rendu au quartier général de la formation politique. Il avait un but: déposer sa candidature pour le poste de chef qu’il avait quitté dans la tourmente, moins d’un mois plus tôt.

Affichant un large sourire, Patrick Brown est arrivé en milieu d’après-midi dans les bureaux du parti. Il était entouré de quelques personnes. Une femme, présente sur les lieux, a crié «Go Patrick!» à Patrick Brown, alors que plusieurs journalistes tentaient de comprendre sa démarche.

Au terme de sa rencontre avec le Parti, Patrick Brown a parlé aux médias. Il a affirmé qu’il se présentait pour les intérêts du Parti PC et non les siens. Il a ajouté qu’il estimait que sa réputation était maintenant rétablie.

Les réactions fusent de toutes parts: Doug Ford et Caroline Mulroney ont réagi par l’entremise de messages sur Twitter. Ils dénoncent sévèrement la démarche et affirment qu’il s’agit d’une mauvaise stratégie pour nettoyer sa réputation.

Le Parti Progressiste-conservateur ontarien (PC de l’Ontario) a accepté la candidature de Patrick Brown. Il figure maintenant dans la liste des candidats à la chefferie.

Au cours de la semaine, Patrick Brown s’est défendu d’avoir commis par le passé des actes sexuels répréhensibles à l’endroit de deux femmes. Il a menacé le réseau CTV de poursuites et a accordé une longue entrevue au réseau compétiteur, Global.

Le 25 janvier dernier, le chef du Parti PC avait annoncé subitement sa démission, à la suite d’allégations d’inconduites sexuelles, rapportées par le réseau CTV. Une annonce qui avait entraîné une course à la chefferie du Parti PC.

 

Patrick Brown exclu du caucus

Plus tôt en journée, le député de Simcoe-Nord a été exclu du caucus du Parti progressiste-conservateur. C’est le chef intérimaire Vic Fedeli qui en a fait l’annonce. «Tôt aujourd’hui, M. Brown a eu la notification qu’il était exclu avec effet immédiat», explique-t-il.

Une annonce à quatre jours de la rentrée parlementaire prévue ce mardi. Selon certaines sources médiatiques, cette décision visait à empêcher Patrick Brown d’aller de l’avant avec son projet de se présenter à sa propre succession.

Patrick Brown siégera désormais comme député indépendant. En mai dernier, l’élu Jack MacLaren avait connu le même sort après son exclusion du parti. Le député de Carleton—Mississippi Mills avait alors adhéré au Parti Trillium.

«La même procédure a été suivi quand M. Brown a exclu Jack MacLaren du caucus», précise le communiqué de M. Fedeli.

Patrick Brown demeure toujours le député de Simcoe-Nord, circonscription dans laquelle il s’était fait élire en 2015, peu après avoir pris les rênes du Parti PC.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.