Passer au contenu Passer au pied de page
Greenwood Toronto éducation école secondaire Viamaonde

Plusieurs projets scolaires francophones verront le jour en 2023

Temps de lecture : 4 minutes

Après une année 2022 de disette en termes d’ouverture de nouvelles écoles franco-ontariennes, quatre établissements vont sortir de terre cette année, ainsi que plusieurs structures modernisées, dont un projet de dôme sportif. Tour d’horizon des chantiers en cours.

Un bouleversement à Thunder Bay

Dans le Nord, l’école élémentaire publique Thunder Bay doit ouvrir dès septembre prochain. Capable d’accueillir jusqu`à 257 élèves de la maternelle à la 8e année, ce sera la première école francophone laïque à s’implanter dans la ville bordant le lac Supérieur.

La présidente du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO), Anne-Marie Gélineault, décrit cette nouvelle école comme « un rêve longtemps attendu ». Le conseil, qui a bénéficié d’un financement provincial d’1,1 million de dollars, a déjà nommé en décembre dernier la directrice de l’établissement situé dans une école anglophone vieille de 70 ans – et rénovée – de l’avenue Victoria Ouest.

Une école laïque francophone à Thunder Bay pour la première fois. Source CSPGNO

« Installations modernes » à Arnprior

C’est à la même période qu’ouvrira l’école élémentaire catholique d’Arnprior, à 65 kilomètres à l’Ouest d’Ottawa en bordure de la rivière des Outaouais. L’établissement géré par le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) pourra accueillir 248 élèves, et comprendra une garderie de 49 places, sur la promenade Baskin Ouest.

« Nous espérons que cette nouvelle école puisse accueillir ses premiers élèves à compter d’août 2023 », vise le directeur de l’éducation, Marc Bertrand, « ravi de voir enfin ce projet prendre forme » et doté d’« installations modernes ». Le gouvernement a injecté 1 million de dollars dans ce projet à 14 millions de dollars.

L’école élémentaire catholique d’Arnprior pourra accueillir 248 élèves. Source : CECCE

Greenwood ou la fin d’un chantier à remous

Du côté de Toronto, les yeux se tournent vers l’école Greenwood, dans l’Est de la ville. Le bâtiment racheté au Toronto District School Board par le conseil scolaire Viamonde fait toujours l’objet d’une vaste rénovation. La future école intermédiaire et secondaire pourra accueillir 500 élèves et les admissions se feront progressivement : les élèves de la 7e à la 9e année feront leur entrée dès 2023, le reste des élèves de 10e à la 12e année en 2026.  

23,6 millions de dollars ont été nécessaires à la transformation de l’édifice datant des années 1970. Si le sol pollué a été assaini, l’utilisation du parc voisin à fins d’activités physiques demeure une question en suspens. Et de nombreux parents s’en inquiètent.

Les travaux se poursuivent dans l’est de Toronto, dans l’ancienne école Greenwood. Crédit image : ONFR+

Deux écoles sous un même toit à Kingston

Attendu depuis plusieurs années, un autre projet se concrétisera à la prochaine rentrée scolaire : le carrefour scolaire de Kingston devrait être achevé d’ici juin. L’édifice conjointement géré par le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) et le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), abritera les actuelles l’écoles secondaires Marie-Rivier et Mille-Îles.

Les élèves auront ainsi accès à une bibliothèque, un gymnase et un réfectoire en commun, mais aussi un théâtre qu’utilisera en outre le Centre culturel Frontenac dont l’emménagement devrait intervenir ultérieurement.

Le centre scolaire de Kingston. Source : CECCE

Un dôme pour l’École secondaire catholique Garneau

Autre infrastructure scolaire attendue dès cette année : le dôme de l’École secondaire catholique Garneau du CECCE, à Orléans. Cet espace devrait donner aux élèves un nouvel élan leur pratique et leur perfectionnement sportif tout au long de l’année, d’autant qu’il coïncidera avec le lancement d’un volet des sports haute performance, du programme sports-études de l’école.

Le Dôme pourra être divisé en sections permettant ainsi la pratique de différents sports simultanément. Soccer, volleyball, baseball, tennis, course à pied… Chacun pourra faire une activité physique à l’abri des intempéries, élèves ou non puisque toute la communauté d’Orléans y aura accès, en fonction d’horaires aménagés.

La première rentrée de la future école secondaire catholique de Vaughan est espérée en 2024. Source : Conseil scolaire MonAvenir

Patience jusqu’en 2024

Restons dans l’Est pour signaler que trois nouvelles écoles élémentaires devraient sortir de terre du côté du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) en 2024 : à Barrhaven-Manotick, Kanata-Stittsville et Orléans Sud.

2024 est aussi l’échéance visée pour l’école secondaire catholique de Vaughan, un projet sous la houlette du Conseil scolaire MonAvenir. Elle pourra accueillir plus de 400 élèves de la 7e à la 12e année. Une garderie de langue française sera également construite sur le site afin d’offrir un service de garde à 49 enfants, soit 10 poupons, 15 bambins et 24 préscolaires.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !