Passer au contenu Passer au pied de page
Ford Trudeau Transferts en santé

Transferts en santé : une rencontre entre Trudeau et les premiers ministres le 7 février

Temps de lecture : 2 minutes

Les premiers ministres des provinces et territoires sont invités à une rencontre le 7 février prochain à Ottawa pour discuter des transferts en santé, a annoncé Justin Trudeau ce mercredi. S’il ne s’agit pas d’une rencontre pour signer une entente, elle pavera la voie pour conclure des accords « dans les semaines qui viennent », soutient le premier ministre.

Alors que le système de santé craque de partout, les premiers ministres demandent cette rencontre depuis des mois pour discuter de transferts en santé. Ces derniers mettaient de la pression pour avoir un tel rendez-vous dans ces dates-là depuis quelques jours déjà. Ils espèrent que le palier fédéral augmente sa part financière de 22 % à 35 %. Justin Trudeau a toutefois refusé de s’avancer sur un montant ou s’il accepterait une augmentation jusqu’à 35 %.

« On sait qu’on a un montant approprié à proposer aux provinces. On est sûr qu’on va avoir des discussions là-dessus. Pour nous, la grande préoccupation n’a jamais été juste le montant d’argent », a soutenu le chef libéral lors d’une conférence de presse à Hamilton dans le cadre de la retraite de son cabinet.

Doug Ford a confirmé sa présence à Ottawa dans deux semaines, quelques minutes après l’annonce de son homologue fédéral.

« Nous avons beaucoup de choses à discuter, notamment celle de s’assurer que le gouvernement fédéral finance correctement les soins de santé sur lesquels les gens comptent. Quand Équipe Canada travaille ensemble, il n’y a rien que nous ne puissions pas faire », a écrit le premier ministre ontarien sur Twitter.

Il a indiqué que par le passé, des investissements destinés aux soins de santé n’ont pas « toujours été traduits dans de meilleurs résultats » et c’est de ça que les Canadiens se « préoccupent ».

« On met l’emphase sur les résultats et c’est ce que les provinces elles-mêmes veulent », ajoute-t-il, énumérant le manque d’accès à des médecins et infirmières et les longs temps d’attente comme des problématiques à régler.

Les accords entre provinces pourraient comporter des éléments similaires, mais certains pourraient aussi avoir des particularités distinctes en fonction des provinces, soutient le premier ministre.

Archives ONFR+

Pas pour signer, tempère Justin Trudeau

Le gouvernement fédéral demande à ce que les provinces et territoires acceptent de partager leurs données sur le système de santé pour permettre aux citoyens de comparer les services entre les différentes juridictions. Doug Ford s’était dit en faveur il y a quelques semaines lors d’une conférence disant qu’une telle condition « est donc le moindre de nos problèmes ». Justin Trudeau calme toutefois le jeu. Le dossier des transferts en santé ne sera pas réglé le 7 février.

« Ce n’est pas pour signer, c’est une rencontre de travail où nous allons présenter notre vision pour comment on peut avancer ensemble. Le travail a été fait en amont avec assez de premiers ministres que je sais que oui, on est aligné dans la bonne direction et on devrait pouvoir conclure dans les semaines qui viennent des bons accords. »

Plusieurs premiers ministres souhaitent qu’une entente soit signée avant le dépôt du budget fédéral qui survient normalement vers la fin du mois de mars à Ottawa.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !