Passer au contenu Passer au pied de page
De nombreux pilonnes ont piégé des automobilistes dans leur chute. Source: Hydro Ottawa

Tempête : au moins huit morts et des milliers d’Ontariens sans électricité

Temps de lecture : 3 minutes

Des vents violents ont frappé samedi les régions de Toronto, d’Ottawa et de l’Est de la province causant la mort de cinq personnes. Des milliers de foyers restent privés d’électricité ce dimanche, tandis que les services de secours tentent de venir en aide aux personnes blessées ou prises au piège.

Des arbres fendus en deux, des toits arrachés, des pylônes électriques en flamme ou effondrés… La région d’Ottawa est méconnaissable ce dimanche après la passage d’une tempête qui a balayé le secteur à 90 km/h avec des pointes à 120 km/h.

Huit personnes ont perdu la vie dans cette tragédie qui a débuté à l’Ouest de Toronto, dont sept à cause de chutes d’arbre. On compte une victime près de Kitchener, où les vents ont atteint 132km/h. Un arbre s’est abattu sur sa roulotte blessant trois autres occupants.

Un randonneur de la région de Durham a également succombé à ses blessures, ainsi que deux femmes septuagénaires, l’une à Brampton et l’autre à Port Hope.

Arbres déracinés ou fendus, panneaux renversés, routes entravées à Ottawa. Crédit image : Sébastien Pierroz

La tempête s’est ensuite déplacée vers l’Est, faisant sur son passage une autre victime près de North Kawartha, avant d’atteindre la région d’Ottawa. Un homme de 59 ans est mort sur un terrain de golf dans l’ouest d’Ottawa et un autre de 44 ans dans le canton du Grand Madawaska.

Côté québécois, une femme de 51 ans qui naviguait sur la rivière des Outaouais, près de Gatineau, a également péri. De source policière, plusieurs blessés graves seraient dans un état critique dans la région de la Capitale nationale.

900 000 foyers privés de courant

Des coupures d’électricité ont touché près de 900 000 foyers. Nombre d’entre eux sont toujours privés de courant à l’heure où nous écrivons ces lignes. Pompiers, policiers et services de secours sont mobilisés sur place pour aider les personnes blessées, piégées, portées disparues ou en difficulté.

La ville a déclenché son dispositif d’urgence “Opérations activées” mobilisant toutes les ressources nécessaires et ouvert des centres d’accueil d’urgence. Les secteurs les plus touchés sont Huntsville, Merivale, Navan et Stittsville.

« J’espère que tout le monde est en sécurité après cette violente tempête », a déclaré le maire Jim Watson sur Twitter, incitant ses administrés à limiter leur déplacement, à contacter le 311 en cas d’inondation ou d’arbres abattus et le 911 en cas de câble sous tension détériorés. M. Watson a instamment demandé aux automobilistes la plus grande prudence aux intersections privées de feux de circulation et de les traiter comme des arrêts à quatre voies.

Carte des zones sinistrées. Source : Hydro Ottawa

Hydro One et Hydro Ottawa tentent de rétablir le réseau électrique dans les zones les plus durement touchées. « Il faudra plusieurs jours pour rétablir le courant pour tous les clients. Nous savons que la vie s’arrête sans électricité et nous avons mobilisé toutes les ressources disponibles pour rétablir le courant aussi rapidement et en toute sécurité que possible », a indiqué Jason Fitzsimmons, directeur des affaires générales à Hydro One.

Selon la police d’Ottawa, une grange a été détruite à l’extrémité ouest de la ville, une quarantaine de véhicules ont été bloqués sur Woodroffe et de nombreux automobilistes pris au piège dans leur voiture en raison de câbles électriques sous tension, sans compter des fuites de gaz en plusieurs endroits de la ville d’Ottawa.

Plusieurs rues et routes ont dû être fermées, dont la 174 à hauteur de la route Trim, en raison de fils électriques. Dans l’Est ontarien, enfin, le clocher de l’église de Sarsfield a littéralement été soufflé par la tempête.

Cet article a été mis à jour le dimanche 22 mai à 18h.

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !