Passer au contenu Passer au pied de page

Un premier directeur pour la Place des Arts de Sudbury

Temps de lecture : 2 minutes

SUDBURY – Avant son ouverture toujours prévue en 2020, la Place des Arts de Sudbury continue de franchir les étapes. Le futur centre artistique et culturel multidisciplinaire du Nord de l’Ontario annonce, ce mardi, l’embauche de Léo Therrien à titre de directeur général.

Originaire d’Opasatika dans le Nord de l’Ontario, M. Therrien entrera en fonction le 15 mai prochain.

Il s’est fait connaître en dirigeant la Maison de soins palliatifs McCulloch de Sudbury dont il fut le fondateur. Ce centre offre des programmes et des services dans les deux langues officielles depuis son ouverture, en septembre 2008.

Auparavant, M. Therrien avait œuvré à partir de 2000 comme directeur général de La Maison La Paix, un organisme dévoué aux personnes en proie au VIH-sida.

« Nous sommes ravis de voir M. Therrien se joindre à la grande équipe de la Place des Arts », affirme Stéphane Gauthier, président du conseil d’administration par voie de communiqué. « Léo est une force de la nature, un agent de changement inspirant qui arrive à un moment charnière dans l’histoire du projet. Il incarne parfaitement les valeurs de la Place des Arts et il ne recule devant rien. »

Objectif une ouverture pour Noël 2020

Interrogé dans un second temps par ONFR+ sur ses objectifs, M. Therrien s’est fait limpide. « Il y a d’abord la première phase de construction qui commencera en juin. À l’automne dernier, on a creusé, on a fait l’appel d’offres. Le terrain est tout déjà. Il faut maintenant monter la bâtisse sur les quatre étages. »

Le nouveau directeur espère aussi finaliser la campagne de financement communautaire pour la construction de l’édifice. « Pour l’instant, 92 % de fonds ont été amassées, on contnue à demander. Nous n’avons pas necessairement besoin que les 100 % soient là pour le début de la construction, mais le plus que l’on peut ramasser, le mieux c’est. »

Pour M. Therrien, la date de 2020 quant à l’ouveture reste possible. « Nous espérons mettre un beau ruban pour Noël 2020. »

À quoi ressemblera au juste son travail durant les prochains mois ? « Une grosse partie  sera d’embaucher du personnel. On parle ici d’une dizaine de postes pour l’équipe dédiée à la Place des Arts. Ce sont des postes pour la mainteance, la billeterie, la programmation, etc. »

Les images du site en mars dernier

En mars dernier, les membres du conseil d’administration avaient dévoilé les premières images du bâtiment conçu par le consortium d’architectes Yallowega Bélanger Salach Architecture et Moriyama Teshima Architects.

De l’édifice de verre et de bois de 40 000 pieds carrés sur quatre étages, on confirmait alors une salle de spectacle, un studio multifonctionnel, une galerie d’art contemporain, un bistro, une boutique-librairie, et un centre artistique de la petite enfance et des bureaux.

Le coût total du projet de la Place des Arts s’élève à 30 millions de dollars. Les bailleurs de fonds concernent les trois paliers gouvernementaux, allant de Patrimoine canadien, FedNor, la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario, le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport de l’Ontario et la Ville du grand Sudbury.

L’édifice situé à l’angle des rues Larch et Elgin, au Nord de la ruelle Medina, hébergera notamment le Carrefour francophone de Sudbury, le Centre franco-ontarien de folklore, le Théâtre du Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole, les Concerts La Nuit sur l’étang, la Galerie du Nouvel-Ontario et le Salon du livre du Grand Sudbury.

Article mis à jour le 8 mai à 11h25

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
4+