Passer au contenu Passer au pied de page

Une aide bien accueillie par les municipalités de l’Ontario

Temps de lecture : 3 minutes

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé, ce lundi, une aide de quatre milliards de dollars aux municipalités, dont la moitié servira au transport en commun. L’autre moitié doit leur permettre de soutenir les banques alimentaires, les services municipaux et les refuges.

Dans l’enveloppe de quatre milliards, le fédéral fournit 1,7 milliard de dollars, dont 777 millions de dollars destinés aux municipalités, tandis que le gouvernement Ford fournit les 2,2 milliards de dollars restants.

Les montants qui iront à chacune des villes sont encore inconnus, mais le ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark assure que l’enveloppe monétaire sera disponible dans les prochaines semaines.

« C’est un accord avec un financement et une flexibilité qui étaient nécessaires pour remettre l’Ontario en marche. Nous avons hâte de nous entendre avec l’Association des municipalités de l’Ontario et la Ville de Toronto dans les prochains jours. Je suis reconnaissant pour ce que nos élus municipaux ont fait à travers la pandémie de COVID-19 », a indiqué le ministre.

L’investissement de deux milliards de dollars dans le transport en commun sera partagé à parts égales entre Ottawa et l’Ontario.

« La crise de la COVID-19 a frappé durement nos systèmes de transport en commun, alors que certains ont vu leur achalandage baisser jusqu’à 90 %, en même temps de voir des coûts supplémentaires dus au nettoyage et aux mesures de protection. Malgré tout, nos systèmes de transport ont continué à offrir un service de haut niveau pour les usagers », a souligné la ministre des Transports, Caroline Mulroney.

Cette aide du gouvernement Trudeau provient directement des sept milliards que touche le gouvernement Ford dans l’entente de 19 milliards conclue entre les provinces et Ottawa. Cet argent est destiné à être dépensé dans les six à huit prochains mois.

« Nos municipalités ont été frappées durement par la pandémie. L’impact financier est massif, ils avaient besoin de notre aide et on a promis qu’on serait là », a dit le premier ministre Doug Ford.

Des maires satisfaits et impatients

« C’est bon de savoir qu’on va avoir de l’aide et de savoir que le fédéral et le provincial vont sortir de l’argent pour venir en aide aux municipalités », a réagi Guy Desjardins, maire de Clarence-Rockland.

Ce dernier avoue qu’il est « difficile d’aller chercher de l’aide » avec la députée de la région, Amanda Simard, qui est passée du bleu au rouge. Malgré tout, M. Desjardins se dit confiant que M. Clark saura penser aux petites villes.

« Le ministre Clark a été maire de Brockville, qui est une petite ville. Il comprend parfaitement ce que les petites municipalités vivent. J’ai beaucoup confiance en lui. Je vais aussi vous dire que je n’ai pas été déçu de M. Ford, il a fait un très bon travail. On est sur le bon chemin et je ne vois pas pourquoi les petites municipalités n’auraient pas d’aide du gouvernement. »

À la Ville d’Ottawa, où on se dirige vers un déficit de 192 millions de dollars, le maire Jim Watson a remercié Justin Trudeau et Doug Ford pour l’aide financière.

« Le financement des services essentiels, en particulier pour le transport en commun, est central au redémarrage de l’économie. J’ai hâte d’entendre les détails bientôt », a écrit sur Twitter le maire Watson.

Le maire d’Ottawa Jim Watson. Crédit image : Sébastien Pierroz

Même son de cloche du côté de la Fédération canadienne des municipalités qui juge que ce soutien « aidera énormément ».

À Toronto, le maire de la métropole John Tory, ainsi que les maires et présidents des 11 plus grandes administrations municipales de la région du Grand Toronto et d’Hamilton, ont salué cette annonce comme « un signe positif », ajoutant être « impatients d’avoir plus de détails sur cette aide tant désirée ».

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+