Passer au contenu Passer au pied de page

Une Saint-Jean-Baptiste hâtive à Timmins

Temps de lecture : 3 minutes

TIMMINS – Si la fête de la Saint-Jean-Baptiste est célébrée le 24 juin dans la Belle Province, ailleurs dans le pays les célébrations se déroulent à différentes dates. En Ontario, c’est aussi tôt que ce jeudi 9 juin qu’aura lieu la première fête à Timmins, dans le Nord de la province. Spectacle pour enfant, barbecue, spectacle de musique et kiosques d’artisans locaux : la programmation de la journée est riche et invite tout type de public à célébrer la francophonie.

Après deux années de célébrations interrompues ou en ligne en raison de la pandémie, les occasions de se réunir en présentiel sont particulièrement attendues et c’est le cas pour la Saint-Jean-Baptiste.

C’est donc le Centre culturel La Ronde à Timmins qui ouvre le bal avec une journée remplie d’activités pour les francophiles et francophones de la région.

Traditionnellement, la Saint-Jean est célébrée lors du solstice d’été, mais pour Lisa Bertrand, directrice générale du centre, ce choix s’explique en raison de contraintes logistiques. On se rappelle que le centre avait été victime d’un incendie d’origine potentiellement criminelle en 2015, ce qui a amené à la reconstruction du site depuis.

Les travaux de construction et l’incertitude liée à la situation sanitaire sont autant d’éléments qui ont participé à une organisation tardive de l’événement, presque à la dernière minute selon Lisa Bertrand : « J’ai essayé d’organiser quelque chose, mais normalement pour la Saint-Jean, il faut s’y prendre une année à l’avance pour réserver des artistes pour la date de la fête. »

C’est la première fois qu’elle organise l’événement en tant que tel depuis sa nomination à titre de directrice en 2018.

Les spectacles auront lieu à l’Auditorium Thériault et pourront accueillir jusqu’à 700 personnes, et déjà celui-ci affiche complet pour le spectacle BAM ! dont le public sera composé d’enfants des écoles françaises. La demande est telle que la directrice a dû refuser des dizaines d’écoliers et faire une liste d’attente.

Pour la relève

Au total ce seront donc 1 400 écoliers des conseils scolaires catholiques et d’immersion française de Timmins qui pourront profiter de ce spectacle alliant comédie et batterie vibrante organisé spécialement pour eux à l’école secondaire Thériault.

Les spectacles auront lieu de 9h30 à 10h30 pour les élèves de maternelle à la 4e année et de 13h30 à 14h30 pour les élèves de 5e année à la 8e année.

L’organisatrice a choisi un jour de semaine ouvrable pour l’événement, car elle souhaite que les écoles puissent envoyer leurs élèves. Il s’agit, selon elle, d’une belle visibilité pour les activités du centre.

Lisa Bertrand, directrice générale du centre culturel La Ronde à Timmins. Montage ONFR+

« C’est notre responsabilité de transmettre ces valeurs francophones et nos traditions de génération en génération » – Lisa Bertrand

Lisa Bertrand explique également qu’accueillir ces enfants est très important pour elle, car il s’agit de la relève de la culture franco-ontarienne : « C’est notre responsabilité de transmettre ces valeurs francophones et nos traditions de génération en génération. »

Le reste de la journée sera l’occasion de se réunir autour d’un barbecue où seront offerts boissons et hot dogs, mais aussi 21 kiosques mettant en lumière des artisans francophones ou bilingues locaux au niveau de la bibliothèque municipale de Timmins.

Une fête pour tous

Au même moment, entre midi et 15h, le Groupe Méga, composé d’artistes du Québec, offrira un concert extérieur qui ne manquera pas de faire danser le public présent.

À 20h, ce sera au tour du groupe musical de Sudbury et North Bay les Bilinguish Boys de clore les festivités en beauté avec un concert au Surge Sports Lounge.

Proposant un répertoire de musiques originales et populaires en français et en anglais, ce concert saura plaire à tous. Lisa Bertrand explique, en effet, qu’elle espère aussi attirer des anglophones. « La musique est universelle et c’est une fête où tout le monde est invité à découvrir notre belle identité francophone », affirme-t-elle avec conviction.

Encore plus grand

Si cette année est une première pour la jeune directrice, celle-ci annonce vouloir voir plus grand pour la prochaine année.

Elle souhaite organiser l’événement un vendredi afin de permettre aux enfants de venir et perpétuer cette tradition qui s’était perdu les précédentes années.

Une prochaine édition qui devrait se dérouler pour la première fois dans le nouvel édifice très attendu du centre : « J’ai déjà mon comité, on va commencer nos planifications pour la Saint-Jean dès le mois de septembre donc soyez à l’écoute pour une belle Saint-Jean ! » conclut-elle avec enthousiasme.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !