Passer au contenu Passer au pied de page
PAFO politique ontarienne Franco-Ontariens

50 organismes franco-ontariens se partagent deux millions de dollars

Temps de lecture : 2 minutes

Le ministère des Affaires francophones a dévoilé, ce mercredi, la liste des bénéficiaires du Programme d’appui à la francophonie ontarienne (PAFO) 2022-2023. Cinquante projets de nature culturelle, éducative ou encore économique ont été retenus à travers la province. L’annonce intervient à quelques encablures la Journée des Franco-Ontariens, le 25 septembre prochain.

De nouveaux festivals, des expositions, des ateliers culturels, des formations pour les travailleurs bilingues, des activités pour les femmes, les jeunes, les aînés et les nouveaux arrivants… Le PAFO alimente cette année une cinquantaine d’initiatives.

Objectif : offrir des occasions de célébrer la francophonie et de stimuler la relance économique francophone par le biais d’actions visant spécifiquement les organismes et les entreprises francophones.

40 % des projets retenus se situent dans l’Est de la province. Ainsi, à Cornwall, on célébrera la francophonie ontarienne en créant des murales portables sur le thème de l’inclusion, tandis que Kingston verra émerger la première édition d’un festival gastronomique francophone avec dégustations

28 % des financements ont été attribués aux organisations du Centre de la province. C’est le cas du Centre francophone du Grand Toronto qui créera une plateforme numérisée de recrutement du personnel bilingue en ligne. Citons également “Bonjour Printemps”, une nouvelle programmation consacrée à la culture francophone et afro-caribéenne à Toronto les 24 et 25 mars prochain.

18 % des projets pousseront dans le Sud-Ouest, à l’image du Festival hivernal de la communauté francophone plurielle de London. Au programme : une série d’activités culturelles mettant en valeur le patrimoine culturel francophone ethnoculturel. En outre, le Carrefour communautaire francophone de Windsor-Essex pourra mettre en chantier son site web recensant tous les services francophones dans la région de Windsor-Essex-Chatham-Kent.

La plus faible part du gâteau pour le Nord

Le Nord récolte la plus faible part du gâteau : 14 % des projets retenus. Parmi eux, citons à la mise en place d’un plan pour attirer de nouveaux travailleurs francophones dans la région de Témiskaming, ou encore, dans la région de Thunder Bay, des activités en français communes aux communautés d’Ignace, Dryden, Sioux-Lookout, Vermilion Bay, Kenora, Terrace Bay, Marathon et Manitouwadge.

 « Le ministère des Affaires francophones a reçu cette année des propositions de projets de très haute qualité de la part d’organismes à but lucratif et non lucratif », soutient Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones. « Grâce aux fonds alloués aujourd’hui, le gouvernement réaffirme son engagement envers la communauté francophone en appuyant son développement culturel, communautaire et entrepreneurial. »

Créé en 2017 et doté à l’origine doté d’un fonds d’1 million de dollars, le PAFO avait été doublé en 2019, passant à 2 millions de dollars, pour répondre à la demande croissante des organisations franco-ontarienne, en particulier depuis son ouverture aux projets d’entreprises dès 2020.

Le programme est constitué de deux volets : communauté et culture, ainsi que développement économique. Il permet de financer jusqu’à 80 % des  dépenses des projets culturels et 50 % de celles concernant les projets économiques.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !