Passer au contenu Passer au pied de page

Augmentation des heures de soins dans les foyers ontariens : une satisfaction et de l’impatience

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Confronté à la multiplication des éclosions dans les centres pour aînés, le gouvernement de l’Ontario prend les grands moyens. Tous les résidents des foyers de soins de longue durée bénéficieront de quatre heures de soins par jour, en moyenne, d’ici 2024-2025.

Actuellement, les résidents reçoivent en moyenne 2,75 heures de soins directs par jour.

Le précédent gouvernement libéral de Kathleen Wynne avait souhaité augmenter ce chiffre, sans pouvoir livrer la marchandise.

Lors de son annonce à Mississauga, ce lundi, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, s’est engagé à augmenter le nombre de préposés pour atteindre la cible de quatre heures.

« Nous donnons suite aux principales recommandations de la Commission d’enquête sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée. En augmentant le nombre d’heures de soins directs prodigués quotidiennement aux résidents, nous améliorerons leur qualité de vie, veillerons à leur confort et assurerons leur sécurité », a illustré le premier ministre Ford.

Plus de détails seront dévoilés dans le document budgétaire de la province, lequel sera déposé ce jeudi. Par ailleurs, une nouvelle stratégie sera dévoilée, en décembre, par la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton.

Le premier ministre Doug Ford lors de son annonce, lundi 2 novembre. Capture écran ONFR+

« Jusqu’à maintenant, les attentes n’étaient pas satisfaisantes par rapport aux besoins et appuis », résume Gilles Fontaine, directeur général de la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario (FARFO). « Depuis longtemps, on avait identifié ce manque. C’est donc un pas dans la bonne direction ! »

Un son de cloche identique pour le directeur général du Foyer Richelieu Welland dans le Niagara, Sean Keays.

« Cette nouvelle va donner beaucoup d’oxygène aux foyers de soins de longue durée. Présentement, nous avons beaucoup de préposés à temps partiel, mais quand l’argent va rouler, on va pouvoir ajouter des heures. Dans la pratique nous concernant, en tant qu’organisme à but non lucratif, on atteint déjà quasiment ces quatre heures, mais cela va aider ! »

Pour M. Keays, le moral reste « exceptionnel » dans son foyer, malgré l’arrivée de la seconde vague et l’annulation des activités sociales.

« Nous avons plusieurs programmes de visites. Aussi, l’augmentation de 3 $ de l’heure pour les préposés aux services de soutien, qui est en place depuis le 1er octobre, nous a bien aidés. »

L’opposition attend du concret

Toujours est-il que l’annonce du gouvernement Ford ne satisfait pas tout à fait l’opposition officielle néo-démocrate à Queen’s Park.

La critique en matière de santé du parti, France Gélinas, veut des actions, et pas seulement des annonces.

La députée néo-démocrate de Nickel-Belt, France Gélinas. Archives ONFR+

« J’attends de voir des détails pour me prononcer. D’avoir un premier ministre qui dit qu’on va avoir quatre heures de soins directs dans les foyers de soins de longue durée, je suis contente, mais je garde les yeux ouverts », confie-t-elle à ONFR+.

Et de poursuivre : « J’aimerais que ce projet passe sous forme de loi. Dans les 626 maisons de soins pour aînés, il est temps de regarder pas seulement la température de la soupe, mais aussi la qualité des soins. Je veux qu’on puisse recruter dans les prochains mois 10 000 préposés et proposées, et qu’on puisse les payer pour aller à l’école, pour leur assurer d’avoir une carrière à temps plein et un poste raisonnable, avec, on peut même rêver, un fonds de pensions et une charge de travail plus humaine ! »

12 décès à la Résidence Prescott et Russell à Hawkesbury

Du côté des foyers de soins de longue durée francophones, la situation reste toujours alarmante à la Résidence Prescott et Russell, à Hawkesbury.

« Tragiquement, on a eu trois décès depuis vendredi dernier. Nous sommes à 12 décès désormais. C’est terrible, nos pensées vont aux familles », a fait part le médecin hygiéniste en chef du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) Paul Roumeliotis, lors de sa conférence de presse, lundi en fin d’après-midi.

Au total, 138 résidents et employés ont été infectés par le coronavirus, selon les chiffres de M. Roumeliotis. « Vingt-trois résidents restent des cas actifs. »

La Résidence Prescott et Rusell à Hawkesbury. Source : Facebook

Selon les derniers chiffres dévoilés lundi matin, l’Ontario enregistre 78 éclosions dans les foyers de soins de longue durée. Un total de 1 959 résidents y sont décédés. À cela, s’ajoutent huit membres du personnel.

Ce chiffre représente quasiment les deux tiers de l’ensemble des décès liés à la COVID-19 dans la province (3 152 d’après Santé Ontario, lundi matin).

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !