Passer au contenu Passer au pied de page

Bernard Leduc, Jean-Rock Boutin et le MIFO lauréats des prix de l’AFO

Temps de lecture : 3 minutes

OTTAWA – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a procédé à la remise de ses prix reconnaissance vendredi soir. Le gala annuel récompense des personnes qui ont eu un impact significatif pour l’avancement de la francophonie ontarienne.

Tout d’abord, le prix Paulette-Gagnon a été remis au Dr Bernard Leduc, président-directeur général de l’hôpital Montfort. M. Leduc travaille pour l’accès à des soins de santé en français en Ontario depuis de nombreuses années.

Il a notamment été impliqué au Conseil du réseau des services de santé en français de l’Est de l’Ontario, au Conseil de l’Entité provinciale des services de santé en français de l’Ontario et aux Services de santé des Forces armées canadiennes. Il est également président du conseil d’administration de l’Organisation des normes en santé.

Dr Bernard Leduc. Archives ONFR+

« Les derniers 20 mois ont été particulièrement éprouvants », a-t-il réagi à l’annonce de son nom. « Le futur aussi demeure relativement difficile. Ce prix appartient en plus à la grande famille Montfort. Je les salue et les remercie pour tout le support qu’ils donnent à l’hôpital, mais aussi à la communauté franco-ontarienne. »

Le prix Paulette-Gagnon, remis pour cheminement professionnel exemplaire, est loin d’être une première récompense pour le Dr Leduc. Ce dernier a reçu en 2004 le prix Irwin Bean du Collège des médecins de famille du Canada. Il a reçu l’Ordre d’Ottawa en 2017 et a été intronisé au Temple de la renommée FireStarter l’année suivante.

Un organisme en expansion

Le prix de l’horizon franco-ontarien a été remis au Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO) pour son projet Acteurs du Mouvement. La campagne de financement, dont la fin est prévue en 2023, a déjà amassé 94 % de son objectif. Le but est de construire un nouveau centre culturel pluridisciplinaire pour le MIFO, devenu à l’étroit dans ses locaux aménagés en 1985. Le nouveau complexe accueillera une galerie d’art, une salle de banquet et des locaux insonorisés.

« C’est une récompense de savoir que tous nos efforts sont reconnus », a déclaré Marie-Claude Doucet. La directrice générale du MIFO. « On espère que ce prix va nous aider dans nos démarches actuelles auprès des différents paliers de gouvernement. »

Les locaux du Mouvement d’implication francophone d’Orléans. Crédit image : Sébastien Pierroz

L’organisme d’Orléans est un acteur majeur de la communauté franco-ontarienne. Il offre des services variés, comme un service de garde, des cours, des activités sportives, des expositions artistiques ou des spectacles, pour ne nommer que ceux-là. Le festival Objectif Cinéma Desjardins, qui célèbre le cinéma francophone, s’y tiendra du 4 au 7 novembre.

Le MIFO a connu une croissance de 150 % dans la dernière décennie. Le prix de l’horizon franco-ontarien récompense un projet, une initiative ou une pratique ayant contribué de manière exemplaire au développement et à l’excellence de l’Ontario français.

Un entrepreneur dévoué à ses causes

La troisième récompense de la soirée a été remise à l’entrepreneur social Jean-Rock Boutin. « Je suis ravi de cette marque d’appréciation , a-t-il dit. « Elle rejaillit sur l’ensemble de la communauté, et en particulier sur les groupes auxquels j’ai contribué au cours des 30 dernières années. Je vous remercie de vous engager pour le développement de notre communauté franco-ontarienne dans toute sa diversité. »  

Le résident d’Hamilton a reçu le prix Florent-Lalonde qui reconnaît les efforts et l’engagement d’un bénévole au sein de la communauté. Parmi les réalisations de Jean-Rock Boutin, on compte une plus grande diversité sur le conseil d’administration de la fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario (FARFO) et la fondation des organismes Action Positive VIH/SIDA et Francoqueer.

Jean-Rock Boutin. Archives ONFR+

Durant les deux dernières années, le président de la FARFO a aidé de nombreux aînés à sortir de l’isolement en se connectant en ligne. Briser l’isolement social avec des initiatives semblables faisait déjà partie des projets avant la pandémie.

Au total, 41 candidatures ont été soumises à l’AFO pour ses prix reconnaissance. Il s’agit d’un nombre record selon le président de l’AFO, Carol Jolin. La rencontre annuelle virtuelle de l’organisme se clôturera demain midi avec la tenue de l’assemblée générale annuelle.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !