Passer au contenu Passer au pied de page

Bientôt un nouveau recteur à la tête de l’Université Laurentienne

SUDBURY – Il y aura bien un nouveau recteur à la tête de l’Université Laurentienne à partir du 1er juillet. Robert Haché prendra les commandes de l’université bilingue en lieu et place de Pierre Zundel.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Ce dernier occupait le poste par intérim depuis le départ de Dominic Giroux en août 2017.

«Parfaitement bilingue» selon l’institution sudburoise et d’origine acadienne, M. Haché sera le 11e recteur de l’Université.

Dans un communiqué de presse paru vendredi en fin d’après-midi, l’Université Laurentienne a justifié son choix. «Le Conseil des gouverneurs est très heureux d’accueillir M. Haché à l’Université Laurentienne. Il est un grand visionnaire avec de solides antécédents en enseignement et en administration dans le milieu universitaire. Sous sa direction, la Laurentienne sera en mesure de miser sur les succès de la dernière décennie pour poursuivre sa lancée », a fait valoir Jennifer Witty, présidente du Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne et du Comité de recherche et sélection du recteur.

M. Haché est titulaire d’un baccalauréat ès sciences de l’Université McGill et d’un doctorat (biochimie) de l’Université Queen’s, et possède selon l’Université Laurentienne «29 ans d’expérience en tant que professeur, y compris plus de 20 ans en tant que leader universitaire». Le futur recteur a aussi travaillé à l’Université de Calgary et à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa.

«J’ai hâte à commencer à travailler avec les étudiants, les collègues et les communautés afin de bâtir sur les succès de la Laurentienne, de renforcer et d’établir de nouveaux partenariats avec le milieu universitaire et l’industrie, et de mener l’Université vers une reconnaisse nationale et internationale», écrit M. Haché dans le communiqué.

Selon les données d’#ONfr, le pourcentage d’étudiants francophones à l’Université Laurentienne a progressé passant de 23 % en 2014 à 26 % en 2018. Mais le nombre total d’étudiants a toutefois diminué à l’Université Laurentienne depuis deux ans, ce qui pourrait expliquer cette augmentation.

Ouverte en 1960, l’Université Laurentienne est la seule institution bilingue en Ontario, avec l’Université d’Ottawa.

 

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !