Passer au contenu Passer au pied de page

Coronavirus : 16 décès de plus en Ontario

Temps de lecture : 3 minutes

Le portrait continue de s’assombrir en Ontario avec la confirmation du décès de 16 nouvelles personnes des suites du coronavirus. Le nombre de cas connaît aussi un bond significatif. Le gouvernement ontarien rendra publique ses projections, vendredi. L’exercice sera douloureux, avertit le premier ministre Doug Ford.

▶️ 401 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 2 793 cas positifs au total dans la province
▶️ 53 décès en Ontario, 831 personnes guéries
▶️ 2 052 tests en attente de résultat

Les autorités de la santé publique de l’Ontario ont noté une augmentation de 16,8 % des cas en 24 heures. La province dénombre maintenant 2 793 cas de coronavirus avec l’ajout de ces 401 nouveaux cas.

Au total, 405 Ontariens sont hospitalisés des suites de la maladie, dont 167 sont aux soins intensifs.

Les nouvelles données révèlent que 32 % des cas concernent les personnes de plus de 60 ans. Mais un pourcentage similaire de gens de moins de 40 ans sont aussi touchés par la maladie.

Jusqu’à maintenant 62 733 Ontariens ont été testés pour la maladie. La province compte encore 2 052 tests en cours de traitement, soit beaucoup moins qu’il y a une semaine.

La résidence pour aînés Pinecrest, dans la région de Kawartha Lake, rapporte aussi 16 décès, sur un total d’une soixantaine de résidents.

Le premier ministre Doug Ford. Crédit image : consortium des médias de Queen’s Park

Le premier ministre Ford a annoncé que la santé publique rendra publique ses projections, vendredi. « Ce sera difficile à entendre pour certains », a-t-il soutenu. Il était de son devoir de dévoiler les données sur lesquelles il va s’appuyer pour « prendre des décisions difficiles » ces prochains jours.

Aide d’urgence en santé mentale

Le gouvernement Ford injecte 12 millions de dollars pour aider les personnes qui vivent des moments difficiles au niveau psychologique dans ce contexte imprévisible.

Grâce à ces investissements, les organismes de services en santé mentale recevront un financement d’urgence pour embaucher et former du personnel. Certains des programmes qui seront bonifiés :

  • Retrouver son entrain  : Un programme guidé d’autothérapie pour les adultes et les jeunes de 15 ans ou plus qui repose sur l’utilisation de cahiers d’exercices, de vidéos en ligne et un accompagnement téléphonique.
  • Jeunesse, J’écoute  : Une plateforme de soutien virtuel pour les jeunes accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Elle propose des services professionnels de counseling, d’information et d’aiguillage ainsi qu’un soutien par texto offert en français et en anglais par des bénévoles au 1 800 668-6868.
  • Thérapie cognitivo-comportementale sur Internet  : Service de thérapie en ligne, appuyé par des thérapeutes et disponible en français et en anglais.
  • Thérapie cognitivo-comportementale sur Internet pour les travailleurs de la santé  : Service de thérapie en ligne destiné aux travailleurs de la santé de première ligne

« Le contexte évolutif de la lutte contre la COVID-19 est une source de stress pour tout le monde, y compris les personnes en isolement, les familles avec des enfants d’âge scolaire, les travailleurs de la santé de première ligne et les premiers intervenants qui assurent notre sécurité au quotidien. Protéger notre santé et notre mieux-être est primordial ― et cela inclut notre santé mentale », a soutenu le premier ministre.

Projections : Justin Trudeau sur la défensive

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a mené son point de presse quotidien en matinée. Questionné par plusieurs journalistes sur la raison pour laquelle il ne publie pas les projections du fédéral sur le portrait des prochaines semaines, il est demeuré évasif.

« Les gens veulent plus d’informations. Savoir combien de temps on va être dans cette situation, quand ils vont pouvoir reprendre leur emploi, quand ils vont pouvoir revoir leurs amis. On partage les données, mais les gens sont aussi intéressés par l’analyse et savoir combien de temps ça va durer », a soutenu le premier ministre.

« Mais ces modèles dépendent du comportement des citoyens aujourd’hui, hier et demain. C’est important que les gens s’isolent, restent chez-eux, minimisent leurs contacts avec quiconque », a-t-il ajouté, affirmant que plus de détails seraient dévoilés d’ici une semaine.

Le premier ministre a aussi indiqué qu’il ne comptait toujours pas imposer des mesures plus strictes pour s’assurer du respect des consignes en matière de distanciation sociale.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+