Passer au contenu Passer au pied de page

COVID-19 en Ontario : les cas analysés doublent en 24 heures

Temps de lecture : 2 minutes

L’Ontario a signalé 23 nouveaux cas de COVID-19, pour un total de 212 cas en province. De plus, le nombre de cas en cours d’analyse a doublé depuis mardi. La province en compte maintenant 3 380, contre 1 567 hier.

« Nous avons élargi notre capacité de dépistage », a déclaré le premier ministre Doug Ford en conférence de presse. « Nous effectuons désormais 2000 tests de COVID-19 par jour et nous travaillons afin de pouvoir en faire 5000. »

Doug Ford en conférence de presse. Crédit photo : Gouvernement de l’Ontario.

Les 23 nouveaux patients sont désormais en situation d’isolement volontaire. La majorité d’entre eux reviennent récemment de voyage, où ils auraient été exposés au virus. Seulement deux d’entre eux – une femme dans la vingtaine, ainsi qu’une femme dans la soixantaine – auraient contracté le virus au Canada.

Les jeunes adultes aussi sont touchés

Quatre des cas se trouvent dans la région d’Halton, dont trois à Burlington. Un premier cas dans la région d’Algoma a aussi été déclaré, soit une femme d’une cinquantaine d’années qui est revenue dans la région après un séjour aux États-Unis.

« Compte tenu de la transmission du virus dans le monde entier, il n’est pas inattendu d’avoir un cas confirmé dans notre région », a déclaré la Dre Jennifer Loo, médecin-hygiéniste adjointe de l’Ontario.

« Dans les communautés d’Algoma, nos professionnels de la santé et nos partenaires de tous les secteurs se sont préparés à la COVID-19. »

Plus en plus de jeunes adultes sont affectés durement par la maladie, note la ministre de la Santé, Christine Elliott. Parmi les 23 nouveaux cas, trois sont des gens dans la vingtaine et deux sont dans la trentaine.

Christine Elliott, ministre de la Santé de l’Ontario. Crédit photo : Gouvernement de l’Ontario.

Par ailleurs, la ligne Télésanté Ontario éprouve actuellement des problèmes techniques. La province demande aux gens qui éprouvent des symptômes du coronavirus de communiquer directement avec les bureaux de santé publique.

« Nous avons ajouté 300 lignes supplémentaires ce matin », explique Mme Elliott. « Nous sommes conscients que nous avons des problèmes en ce moment et nous travaillons avec les fournisseurs pour y remédier. Nous espérons que tout sera opérationnel très bientôt. »

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+