Passer au contenu Passer au pied de page

Des mesures pour les foyers de soins de longue durée de l’Ontario

Temps de lecture : 4 minutes

TORONTO – Le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford a dévoilé, ce mercredi, un plan d’action pour aider les foyers de soins de longue durée, particulièrement touchés par la pandémie de COVID-19. Dans le même temps, le fédéral annonce un élargissement de la Prestation canadienne d’urgence.

▶️ 494 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 8 447 cas au total (27 540 au Canada)
▶️ 385 décès (954 au Canada), 3 902 guérisons
▶️ 795 hospitalisations, dont 254 personnes en soins intensifs
▶️ 119 092 tests réalisés (462 353 au Canada), dont 4 429 en attente de résultats

En Ontario, la journée a été marquée par une hausse significative des cas de COVID-19. La province compte désormais près de 8 500 cas. Quelque 4 429 personnes sont en attente de résultats, alors que l’Ontario a testé 119 092 Ontariens depuis le début de la pandémie. Le nombre de tests quotidiens – 6 010 hier – demeure inférieur à la cible de 13 000 effectués chaque jour, que disait vouloir atteindre le premier ministre Doug Ford, la semaine dernière.

Particulièrement touchés, les foyers de soins de longue durée font l’objet de nouvelles mesures, alors que selon Santé publique Ontario, 98 établissements sont touchés par la COVID-19.

Hier, le gouvernement avait déjà annoncé l’interdiction pour le personnel des foyers de soins de longue durée de travailler dans plus d’un établissement. Une mesure qui ne pourra être en place qu’à partir du 22 avril prochain, a précisé aujourd’hui le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, David Williams.

Le gouvernement a également dévoilé de nouvelles mesures, dans un plan d’action spécifique pour les foyers de soins de longue durée. Ce plan prévoit un renforcement des tests, du dépistage et du contrôle des résidents et des employés, de l’aide pour mieux contrôler les infections et gérer les foyers d’éclosion et de propagation de la maladie, ainsi que de la formation et du soutien supplémentaires pour le personnel en place.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Capture écran

Un redéploiement du personnel des hôpitaux et de soins à domicile ou communautaires est également prévu pour soutenir les établissements touchés, en parallèle d’initiatives de recrutement, assure la province.

Des mesures en place d’ici 48h

Le gouvernement promet la mise en place de plusieurs de ces mesures d’ici 48 heures.

« Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger nos aînés et les membres les plus vulnérables de notre collectivité, car nous savons bien qu’ils courent de plus grands risques face à la pandémie », a déclaré M. Ford.

Ottawa élargit l’admissibilité à la Prestation canadienne d’urgence

À Ottawa, le gouvernent fédéral a annoncé, en matinée, un assouplissement des critères d’admissibilité à la Prestation canadienne d’urgence.

« Des millions de personnes ont déjà reçu la prestation, mais on sait que bien du monde n’est pas admissible et a toujours besoin d’aide », a justifié le premier ministre Justin Trudeau, lors de son point presse quotidien.

Désormais, la Prestation canadienne d’urgence sera donc accessible aux personnes qui gagnent 1 000 $ ou moins par mois, aux travailleurs qui ont récemment épuisé leurs prestations régulières d’assurance-emploi et ne peuvent retourner au travail, ainsi qu’aux travailleurs saisonniers qui ne peuvent pas reprendre leur travail saisonnier habituel à cause de la pandémie de la COVID-19.

D’autres mesures sont à venir dans les prochains jours, a assuré le premier ministre, notamment pour aider les petites et moyennes entreprises à payer leurs factures, comme les loyers, et pour les étudiants.

Le premier ministre du Canada, justin Trudeau. Capture écran

Le premier ministre compte également aborder la question du salaire des travailleurs essentiels qui gagnent moins de 2 500 $ par mois, comme dans les foyers de soins de longue durée, avec les provinces. Une réunion est prévue jeudi soir, a-t-il expliqué. Ottawa propose de partager avec les provinces les coûts associés à un complément salarial offert temporairement à ces travailleurs. 

Maintenir le cap

La médecin en chef du Canada, Theresa Tam, constate un ralentissement de la pandémie à travers le pays, mais continue de militer pour le maintien des mesures sanitaires en place. Le premier ministre Justin Trudeau a mis en garde contre tout relâchement.

« Depuis plusieurs jours, plein de gens reparlent de la réouverture de l’économie, de pouvoir sortir de chez eux… Je comprends, c’est le printemps, c’est excitant. Mais on n’en est pas rendu là ! Si on commence à relâcher trop rapidement, on peut se trouver dans une situation encore pire. Il va falloir continuer encore bien des semaines. Sinon, tout ce que nous avons fait jusqu’ici n’aura servi à rien. Soyez patients ! Il faut continuer de tenir bon. »

Les parcs nationaux fermés jusqu’au 31 mai

Pour aider les Canadiens à traverser cette période difficile, notamment les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, le gouvernement fédéral a lancé un nouveau portail, appelé Espace mieux-être Canada, qui les mettra en contact avec des intervenants, des travailleurs sociaux, des psychologues et d’autres professionnels, avec lesquels ils pourront clavarder ou discuter au téléphone de manière confidentielle.

Par ailleurs, pour limiter la propagation de la COVID-19, Parcs Canada a décidé de suspendre le camping, les activités de groupe et les événements dans tous les parcs, lieux historiques, canaux historiques et aires marines nationales de conservation partout au pays au moins jusqu’au 31 mai. Les réservations existantes avant le 31 mai seront automatiquement annulées et entièrement remboursées, annonce Parcs Canada.

Cet article a été mis à jour à 15h59

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
5+