Passer au contenu Passer au pied de page

Un premier cas de COVID-19 à Hearst

Temps de lecture : 3 minutes

HEARST – Le Bureau de santé Porcupine rapporte un cas de COVID-19 au Foyer des Pionniers, à Hearst, ce samedi. Une évaluation de l’éclosion est en cours. Il s’agit du premier cas de COVID-19 rapporté dans la municipalité.

Un membre du personnel du Foyer des Pionniers, qui ne manifestait aucun symptôme précise le bureau de santé, a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 après avoir subi un test le 29 juillet. Il est désormais placé en isolement à la maison, mais le Bureau de santé de Porcupine procède à une enquête pour déterminer le niveau de l’éclosion.

« Le Foyer des Pionniers continue à soumettre régulièrement tous les membres du personnel à un test de diagnostic de la COVID-19. Le cas signalé est le seul résultat positif reçu jusqu’ici. Bien qu’il s’agisse d’un membre du personnel du Foyer des Pionniers, toutes les mesures de prévention des infections ont été prises », précise le bureau de santé, par voie de communiqué.

Selon le plus récent bilan de la COVID-19, la région a connu 70 cas d’infection, dont un seul demeure actif, à Timmins. Huit personnes sont décédées du coronavirus dans le territoire du Bureau de santé Porcupine. À Hearst, il s’agit du premier cas de COVID-19 rapporté par les autorités sanitaires locales.

Un rappel important

Le maire de Hearst, Roger Sigouin, est déçu de voir ce premier cas dans sa municipalité, même s’il n’est pas surpris.

« Il fallait s’y attendre, je pense, même si c’est décevant. On a très bien géré la pandémie depuis le début, mais il ne faut pas cacher qu’il y a sans doute eu un petit relâchement. C’est difficile de garder les gens attentifs quand il n’y a aucun cas, mais espérons que cela serve de rappel. »

Le maire de Hearst, Roger Sigouin. Archives ONFR+

Un rappel qui pourrait peut-être faire mieux passer le règlement municipal, entré en vigueur il y a une semaine, obligeant le port du masque dans les lieux publics intérieurs.

« Il y a des gens qui s’y opposent, mais il faut protéger les autres et j’invite les résidents à rester prudents et à respecter les mesures sanitaires en place. Le virus est encore là, on vient d’être frappé, on doit redoubler d’attention. »

Le bureau de santé envoie le même message aux résidents, les appelant à continuer de suivre les mesures sanitaires pour réduire le risque de propagation, comme la distanciation physique et le lavage des mains, notamment.

S’il ne veut pas s’inquiéter outre mesure, le maire de Hearst compte sur le bureau de santé pour faire rapidement la lumière sur la situation au sein du Foyer des Pionniers.

« On va les laisser travailler pour voir ce qui en est. On espère en savoir plus rapidement et que ce cas ne va pas se propager. »

Encore 19 foyers touchés dans la province

▶️ 124 nouveaux cas en Ontario  
▶️ 39 333 cas au total (116 312 au Canada)
▶️ 2 777 décès (8 935 au Canada), 35 237 guérisons (101 227 au Canada)
▶️ 73 hospitalisations et 27 personnes en soins intensifs
▶️ 2 205 254 tests réalisés, 26 984 en attente de résultats

Ce nouveau cas intervient alors que la province compte, aujourd’hui, 124 nouveaux cas, dont 1 319 actifs.

Particulièrement touchés depuis le début de la pandémie, 19 foyers de soins de longue durée comptent encore une éclosion. Au total, 1 845 victimes de la COVID-19 résidaient dans un foyer de soins de longue durée, soit plus de 66 %.

Un cas dans un camp d’été à Ottawa

Par ailleurs, à Ottawa, un cas positif de COVID-19 a été rapporté, ce samedi, dans un des camps d’été de la Ville. Un employé, actuellement placé chez lui en auto-isolement et présent au camp pour la dernière fois au camp du Centre communautaire Foster Farm le 29 juillet, selon la municipalité, a été testé positif au coronavirus.

Les participants et le personnel de ce groupe du camp qui sont entrés en contact avec l’employé sont exclus du programme pendant 14 jours, indique la Ville d’Ottawa dans une note aux médias.

« Nous avons informé les parents et tuteurs des autres participants du même groupe du camp du cas positif, et leur avons recommandé de subir un test de dépistage immédiatement par précaution », précise la municipalité, alors que Santé publique Ottawa (SPO) assure communiquer avec toutes les personnes qui auraient pu entrer en contact étroit avec la personne infectée.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
5+