Passer au contenu Passer au pied de page

Députés francophones : Simard et Bisson défaits, Mulroney et Gélinas réélues

Temps de lecture : 3 minutes

Il y aura eu des départs majeurs dans la francophonie ontarienne ce jeudi soir : la députée libérale Amanda Simard a perdu son siège dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell. Même chose pour le néo-démocrate Gilles Bisson dans Timmins, battu par le maire de la ville George Pirie du Parti progressiste-conservateur.

Dans l’Est ontarien, c’est le maire du canton d’Alfred et Plantagenet, Stéphane Sarrazin, qui l’a emporté pour le Parti progressiste-conservateur aux dépends d’Amanda Simard. « Ce n’est pas les résultats qu’on espérait », a-t-elle déclaré. « En tant que comté de l’Est ontarien, on a vraiment pris notre place mais il reste encore beaucoup de travail à faire. La table est mise mis la table pour les prochain qui vont venir. »

La députée sortante avait claqué la porte du parti au pouvoir après la crise linguistique de 2018. Son pari de se faire réélire sous la bannière libérale a échoué sur ce territoire majoritairement francophone.

L’ancienne circonscription de Madeleine Meilleur sera encore une fois représentée par une députée francophone libérale puisque Lucille Collard a été réélue dans la circonscription d’Ottawa-Vanier. Elle était entrée à Queen’s Park à la faveur d’une élection partielle suite au départ de Nathalie Des Rosiers.

« Je vais continuer le travail commencé il y a deux ans, être à l’écoute et dans la collaboration », a-t-elle déclaré au micro d’ONFR+. Sur la prestation de son parti à l’échelle de la province, elle s’est dite déçue.

« On avait de bonnes idées, la plateforme est très attrayante et les gens se reconnaissaient dans ces idées-là… Donc, c’est un peu surprenant de voir ces résultats-là. » Aux mains des libéraux sans discontinuité depuis 1971, Ottawa-Vanier reste donc un château fort libéral.

Amanda Simard n’est pas réélue, ici dans son quartier générale de campagne. Crédit image : Simon Lefranc

Une surprise et de la continuité dans le Nord

Dans le Nord, ça passe aussi pour Michael Mantha dans Algoma-Manitoulin et Guy Bourgouin dans Mushkegowuk-Baie James. La soirée était mal partie pour ce dernier dans les premiers dépiouillements de bulletin, avant d’entamer une remontée vers la réélection.

Victoire également de France Gélinas, réélue haut la main pour la cinquième fois de suite dans Nickel Belt. C’est finit en revanche pour Gilles Bisson dans Timmins. Avec la défaite de ce pilier néo-démocrate historique, c’est un château fort néo-démocrate qui tombe aux mains de la Ford Nation.

France Gélinas réélu avec une bonne longueur d’avance dans Nickel Belt. Crdéit image : Inès Rebéi

Caroline Mulroney, la ministre des Affaires francophones pendant quatre années au sein du gouvernement, Ford a facilement fait la différence dans York-Simcoe avec plus de 20 000 votes d’avance. Son adjointe parlementaire Natalia Kusendova, représentera encore une fois les électeurs de Mississauga-Centre à l’Assemblée législative, elle qui a récolté l’appui de 44 % des électeurs. La ministre Mulroney a d’ailleurs félicité Stéphane Sarrazin pour sa victoire.

« J’ai hâte de travailler avec toi sur les dossiers francophones qui sont importants pour les gens de ta circonscription », a t-elle écrit sur Twitter.

Plus de détails à venir

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !