Passer au contenu Passer au pied de page

Des réponses unilingues de la part de Jagmeet Singh

Temps de lecture : 2 minutes

OTTAWA – Le chef néo-démocrate a lancé un nouvel outil de communication. Soucieux de « tenter quelque chose », Jagmeet Singh a offert son numéro de cellulaire sur les médias sociaux. « Textez-moi où et quand vous voulez, sur n’importe quel sujet ». Mais les réponses données sont unilingues.

Aux questions envoyées au 613-801-8210, la réponse générée est invariablement la même. « Hey friend, it’s Jagmeet ! Thanks for connecting ! This is an autotext to let you know I got your message, everything else will be from me ! Make sure you click the link and add yourself to my phone so I can respond to you », peut-on lire.

Donner son numéro de téléphone s’apparente à une stratégie de communication qui n’est pas sans rappeler celle de Doug Ford. Le premier ministre de l’Ontario avait coutume de répondre à des textos ou de rappeler les citoyens, avant finalement de mettre fin à cette coutume.

Sur Twitter, plusieurs francophones ont ironisé sur l’unilinguisme des messages du chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) fédéral. À commencer par l’historien de l’Université Laurentienne, Serge Miville.

« J’ai envoyé un texto à Jagmeet Singh en français pour discuter d’un dossier important pour la francophonie. Succès mitigé jusqu’à présent. Réponse unilingue. Pourtant, son parti dépend des francophones, si jamais il souhaitait former un gouvernement. »

Chantal Carey, citoyenne du Nouveau-Brunswick, s’est de son côté désolée de la vidéo d’annonce de M. Singh unilingue anglaise, malgré la présence de sous-titres en français. « Jagmeet parle français. Pourquoi ne pas avoir parlé en français ? »

Des failles dans le bilinguime

Ce n’est pas la première fois que Jagmeet Singh montre des failles dans le domaine des communications dans les deux langues officielles du Canada.

Lors de la campagne des élections de fédérales de 2019, ONFR+ avait constaté que le chef néo-démocrate publait uniquement de manière unilingue sur son compte Instagram.

M. Singh avait par la suite corrigé ce point, et les messages dévoilés depuis sur les trois plateformes Facebook, Twitter et Instagram respectent le bilinguisme.

Reste que le leader néo-démocrate, lequel s’exprime très bien en français, peine encore à convaincre les francophones.

En 2017, M. Singh avait fait sourciller plusieurs d’entre eux en remettant en cause l’obligation de bilinguisme des juges à la Cour suprême du Canada, un dossier pourtant défendu par le NPD depuis de nombreuses années, avant de se rétracter.

Depuis les dernières élections, quatre porte-paroles pour les langues officielles ont défilé au NPD, avant la nomination d’Alexandre Boulerice – seul député du parti au Québec -, en novembre dernier.

« La pandémie a pris tout l’oxygène », expliquait récemment son chef Jagmeet Singh à ONFR+ pour justifier le retrait de son parti sur le dossier des langues officielles.

« Ça s’en vient », dit le bureau de Singh

Contacté par ONFR+, le bureau de M. Singh nous a répondu via Twitter.

« La plateforme est en train de bâtir leur version française, après les textos automatiques en anglais, vous allez recevoir votre premier texto de Jagmeet où vous pouvez choisir la langue dans laquelle il communique avec vous. Ne vous inquiètez pas. Ça s’en vient ! », a écrit Mélanie Richer, directrice des communications de M. Singh.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
0