Passer au contenu Passer au pied de page

Deux nouveaux décès au foyer Extendicare aux prises avec un possible variant

Temps de lecture : 2 minutes

KAPUSKASING – En proie à une éclosion de COVID-19, le foyer de soins de longue durée Extendicare a enregistré deux nouveaux décès, ce samedi, portant le nombre total de morts à 13. La veille, le député néodémocrate Guy Bourgouin a demandé à Doug Ford de placer le foyer de longue durée sous tutelle ministérielle et de recourir à l’armée, alors que le foyer fait face à un possible variant du virus.

« Cette perte renforce encore la réalité de la COVID-19 dans nos communautés et j’exhorte les individus à faire tout ce qu’ils peuvent pour prévenir sa propagation, sachant que beaucoup sont plus à risque de contracter le virus », a déclaré la Dre Lianne Catton, dans sa mise à jour quotidienne.

La médecin-hygiéniste du Bureau de santé de Porcupine encourage la population à rester à la maison, éviter tout contact avec les plus vulnérables, porter un masque et pratiquer la distanciation physique.

Le foyer aux 61 lits recense une trentaine de cas actifs parmi ses résidents et une quinzaine au sein de son personnel, dont un employé serait pris en charge dans une unité de soins intensifs.

Les autorités de santé avaient dépisté, jeudi dernier, un premier cas de « possible variant » dans ce même foyer.

Le bureau de santé de Porcupine. Source : Google Map

Le député Bourgouin réclame l’intervention de l’armée

La veille, le député néodémocrate Guy Bourgouin a une nouvelle fois écrit au premier ministre pour solliciter la tutelle et le contrôle des ministères de la Santé et des Soins de longue durée.

« Je demande au gouvernement de l’Ontario de s’approprier immédiatement la gestion du foyer » et de « fournir aux partenaires locaux du domaine de la santé tous les appuis nécessaires pour enrayer la crise actuelle », peut-on lire dans ce courrier adressé à Doug Ford.

Pour l’élu de Mushkegowuk-Baie-James, la province doit immédiatement reprendre en main la situation en prenant « des mesures exceptionnelles, qu’il s’agisse de faire déployer les effectifs de la Croix-Rouge de l’Ontario ou ceux des Forces armées canadiennes ».

Un nouveau cas à Hearst et une éclosion près de Kapuskasing

Le Bureau de santé de Porcupine rapporte par ailleurs un nouveau cas de COVID-19 dans la région de Kapuskasing, Opasatika, Val Rita-Harty, Moonbeam, Fauquier-Strickland. Il s’agit d’un cas contact placé en auto-isolation.

Une éclosion est aussi signalée au sein de l’entreprise RYAM Bois d’œuvre, à Hearst, où une enquête des autorités de santé a déterminé que deux employés étaient des cas liés.

Au total, 292 cas et 22 décès ont été déclarés sur l’ensemble du territoire du bureau de santé de Porcupine qui englobe les villes de Timmins, Hearst, Opasatika, et Val Rita-Harty. Près de 80 de ces cas sont actifs dans l’ensemble de ces localités.

Ailleurs dans le Nord, les regards se tournent vers la région de Thunder Bay qui concentre plus d’une centaine de cas actifs. Le bureau de santé local a annoncé 22 nouveaux de COVID-19, ce samedi, dont 12 au sein de la seule prison de la ville, où une éclosion sévit depuis janvier.

Une autre éclosion, au sein du foyer de soins de longue durée Southbridge Roseview, est en revanche terminée.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
+3