Passer au contenu Passer au pied de page

Disparition de François Bélair, ancien éditeur du journal franco-ontarien Le Reflet

Temps de lecture : 2 minutes

EMBRUN – L’ancien éditeur des journaux de l’Est ontarien, Le Reflet et The News, François Bélair, est décédé le dimanche 14 juillet, à l’âge de 64 ans.

Figure emblématique du milieu des médias francophones de l’Est ontarien, particulièrement apprécié des gens d’Embrun et de la région, comme le souligne Philippe Landry, administrateur du groupe Facebook, « Fier d’être Franco-Ontarien », François Bélair est disparu ce dimanche.

Sa carrière dans les journaux avait commencé dans les années 1970. Originaire de Mont-Laurier, il travaillait à l’époque pour un magasin à grande surface de Hawkesbury lorsque Michel Paquette, qui dirigeait alors les ventes du journal Le Carillon, l’avait recruté comme conseiller en publicité.

En 1987, après plusieurs années au service de l’hebdomadaire de Hawkesbury, M. Bélair était devenu l’éditeur et copropriétaire du journal francophone Le Reflet de Prescott-Russell, à Embrun, fondé l’année précédente par Albert C. Bourdeau et Daniel Parent.

En 1997, son journal avait été particulièrement impliqué dans la couverture du dossier de l’hôpital Montfort. Dans l’édition du 5 mars 1997, M. Bélair, qui avait participé à l’organisation d’un ralliement de solidarité au Centre récréatif d’Embrun, prenait la plume, en page éditoriale, pour lancer un appel à la solidarité aux francophones et aux anglophones des Comtés unis de Prescott et Russell, soulignant tout de même un aspect positif à la crise : « (…) c’est dans une situation comme celle-là que les francophones sont à même de mesurer leur degré d’attachement à leurs racines… ».

Au cours des années suivantes, il avait créé le journal de langue anglaise The News, pour desservir la communauté anglophone du canton de Russell, avant de vendre ces deux hebdomadaires à la Compagnie d’édition André Paquette, qui possède plusieurs hebdomadaires dans l’Est ontarien, en 2008.

Au sein de la Compagnie d’édition André Paquette, il a poursuivi sa carrière pendant une dizaine d’années en tant que responsable des ventes et des projets spéciaux.

Dévoué au développement de sa région

M. Bélair a aussi été grandement engagé dans sa communauté. L’ancien député provincial franco-ontarien de Glengarry-Prescott-Russell, de 1995 à 2011, Jean-Marc Lalonde se souvient bien de M. Bélair pour avoir travaillé avec lui à de nombreuses reprises.

« C’est une très triste nouvelle et une grosse perte. François était une personne vraiment intéressée au développement économique et culturel de la région. Je me souviens d’une personne aimable, toujours à l’écoute et très impliquée dans sa communauté. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreux projets. »

L’ancien éditeur du Reflet avait notamment occupé le poste de président de la Chambre de commerce d’Embrun. Les gens qui l’ont côtoyé soulignent sa grande générosité.

En 2004, M. Bélair avait été admis à l’Ordre de la francophonie de Prescott et Russell.

Un service funèbre est prévu le samedi 27 juillet à 13h30 à l’église Saint-Jacques d’Embrun.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+