Passer au contenu Passer au pied de page

« Du fun pareil qu’avant la pandémie » à la Fierté de Timmins

Temps de lecture : 2 minutes

[ENTREVUE EXPRESS]

QUI :

Matthieu Villeneuve est le directeur de Fierté Timmins, un organisme sans but lucratif visant à appuyer la communauté LGTBQ2+.

LE CONTEXTE :

Après avoir été reportées, les célébrations de la Fierté ont lieu cette semaine à Timmins avec, en point d’orgue, le défilé et un rallye ce samedi.

L’ENJEU :

Attendues depuis la pandémie, les activités de la semaine ont lieu en présentiel pour le plus grand bonheur de la communauté du Nord.

« Qu’est-ce qui vous avait poussé à repousser les festivités en septembre ?

Parce qu’en mai, on avait perdu des membres de notre groupe de volontaires, on était rendu un groupe très petit qui faisait la programmation pour toute la semaine de la Fierté. Donc ce n’était plus possible de tout gérer. Après la pandémie, c’était vraiment compliqué de recruter des bénévoles.

Comment avez-vous fait pour remédier à la situation finalement ?

Quand la nouvelle est sortie en juin que la semaine était annulée, des personnes se sont intéressées et ont proposé d’être bénévoles. Maintenant, on a cinq membres dans le comité et quatre autres personnes qui nous aident spécifiquement pour les événements.

Matthieu Villeneuve se réjouit de pouvoir de nouveau offrir une programmation 100 % en présentiel. Gracieuseté.

Ces nouveaux bénévoles sont-ils tous de Timmins ?

Oui, on a été capable de toutes les recruter ici. On a des plans pour l’avenir : quand on sera plus établis, on va commencer à attirer des personnes des alentours comme Iroquois Falls ou Hearst pour avoir des petits moments de fierté dans les petits villages aussi.

Comment s’est passée et se passe la préparation pour le reste des activités, surtout la journée chargée du samedi ?

Super bien ! On a complètement vendu les places pour notre spectacle de Drag, puis la journée même on va avoir la parade puis le rallye. Ça fait deux années qu’on est à la maison et que notre programmation est toute virtuelle, donc on espère avoir 500 personnes pour célébrer cette année avec nous.

Avez-vous ajouté de nouveaux éléments pour cette édition ?

C’est sensiblement la même chose. On peut s’attendre à avoir du fun pareil qu’avant la pandémie ! La seule chose c’est qu’on a réussi à recruter une personne de plus pour aiguiller les membres de la communauté comme conseiller et coordonnateur.

Avez-vous des craintes quant à la sécurité du défilé notamment ?

Non, pas vraiment, nous autres on n’a jamais reçu de menaces. Normalement, on aura deux membres sur le côté avec leurs affiches. Mais vraiment ce n’est pas aussi gros qu’à North Bay. Ça va bien ici !

Le climat est-il donc plus favorable pour la communauté LGBTQ2+ à Timmins ?

Ce que je vois, c’est que les membres de la communauté sont très privés. Ils sortent dans leur petit groupe mais dire qu’ils sortent dans la rue avec leur partenaire, ce n’est pas quelque chose qu’on voit trop trop. Les membres de notre comité d’organisation de la semaine sont à l’aise et out, donc ils n’ont pas de problème à ce que leur visage soit affiché partout. C’est sûr qu’ici on est la dernière commune à avoir une représentation avant d’aller plus vers le Nord, donc c’est encore un défi. »

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !