Passer au contenu Passer au pied de page

Éclosion à Maxville, et des décès supplémentaires à Bruyère et Saint-Louis

Temps de lecture : 2 minutes

OTTAWA – Les nouvelles sont mauvaises, ce jeudi, pour les foyers de soins de longue durée offrant des services en français. À commencer par la Résidence Élisabeth-Bruyère, et l’autre foyer qu’elle gère dans le secteur Orléans, la Résidence Saint-Louis. Dans les deux cas, deux victimes supplémentaires de la COVID-19 sont à déplorer.

Santé publique Ottawa (SPO) a dévoilé ces chiffres dans sa mise à jour quotidienne, ce jeudi.

La Résidence Élisabeth-Bruyère compte désormais 11 personnes décédées du coronavirus, pour un total de 31 cas actifs. Le chiffre macabre était stable depuis les résultats présentés vendredi de la semaine dernière, qui annonçaient deux nouveaux décès.

À Orléans, la Résidence Saint-Louis compte 50 cas, mais le nombre de décès y est sensiblement plus faible, avec neuf morts, malgré les deux nouvelles victimes annoncées ce jeudi.

Le nombre de décès reste stable au Centre de soins de longue durée Montfort avec 28 morts enregistrés.

Sur le territoire d’Ottawa, c’est cependant moins que Carlingview Manor, qui compte 45 morts, et le foyer Madonna, à Orléans, où 39 résidents ont perdu la vie en raison du coronavirus.

À noter que dans son calcul, SPO englobe, dans les cas totaux de coronavirus, tous les résidents ayant eu la maladie, incluant aussi les personnes décédées.

Une nouvelle éclosion dans l’Est ontarien

Si plus aucun mort n’est à déplorer du côté de la Résidence Pinecrest dans l’Est ontarien depuis plusieurs jours (dix décès), une autre éclosion s’est déclarée dans un foyer de soins de longue durée à Maxville

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) l’a annoncé lors de sa traditionnelle conférence de presse quotidienne, jeudi, en fin d’après-midi.

Il s’agit d’un résident du centre Maxville Manor.

« Toutes les personnes avaient été testées la semaine dernière. Tous les résultats étaient négatifs. Cette personne avait des symptômes, et a été donc testée de nouveau, deux jours plus tard, et il s’est avéré que le test était cette fois positif », a expliqué l’hygiéniste en chef du BSEO, Paul Roumeliotis.

« Nous pensons que la situation est sous contrôle, mais nous gardons un œil dessus. »

Le foyer de soins de longue durée Maxville Manor. Source : Facebook Maxville Manor

Cette éclosion à Maxville est la cinquième dans un foyer de soins de longue durée de l’Est ontarien, depuis le premier cas enregistré sur son territoire le 15 mars.

Deux autres éclosions sont toujours en cours, à savoir à la Résidence Pinecrest, et au foyer de soins de longue durée St. Joseph’s, à Cornwall.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+