Passer au contenu Passer au pied de page

Fin du cauchemar au Centre de soins de longue durée Montfort  

Temps de lecture : 2 minutes

OTTAWA – Le Centre de soins de longue durée Montfort est hors de danger. L’éclosion de COVID-19, déclarée le 8 avril dans le foyer de soins, est maintenant terminée, a annoncé Santé publique Ottawa (SPO), ce lundi.

« Nous pouvons vous assurer que nous ne baissons pas la garde, maintenant que cette flambée est terminée. Nous maintenons notre vigilance, surveillons les résidents et le personnel de dépistage des symptômes, et nous assurons que le personnel porte des masques chirurgicaux en tout temps », a déclaré le groupe Revera Living, propriétaire de la résidence, dans un communiqué publié cet après-midi.

« Nous attendons avec impatience une réouverture progressive de la maison, basée sur un plan post-épidémie (…) La santé, la sécurité et le bien-être des résidents et du personnel restent notre priorité absolue. »

Au total, 30 résidents sont décédés du coronavirus au foyer des soins de longue durée, situé au 705 chemin Montréal, juste derrière l’Hôpital Montfort.

L’institution dotée de 128 lits reste la troisième plus touchée par l’épidémie sur le territoire d’Ottawa après le Carlingview Manor, où 58 personnes sont mortes, et le foyer Madonna, à Orléans, où 45 résidents ont perdu la vie en raison du coronavirus.

Durant deux mois, 117 cas ont été déplorés au Centre de soins de longue durée Montfort. Trente concernaient les membres du personnel.

Fin de l’éclosion à la Résidence Élisabeth-Bruyère

Samedi, le Résidence Élisabeth-Bruyère, un autre centre offrant des services de santé en français, avait aussi déclaré la fin de l’épidémie.

Quinze résidents y sont décédés des suites de la COVID-19, après que la flambée eut été rapportée le 16 avril.

« Bien que nous soyons soulagés de vous annoncer cette nouvelle, nous restons vigilants et nous sommes déterminés à prendre toutes les mesures nécessaires et à adapter nos interventions pour empêcher la réintroduction du coronavirus et de la COVID-19 dans notre foyer », a fait part le centre, dans un communiqué sur son site web.

La Résidence Élisabeth-Bruyère qui comprend 71 lits a compté un total de 34 cas actifs, dont sept parmi les employés. Notons que cette définition de la SPO englobe, dans les cas totaux de coronavirus, tous les résidents ayant eu la maladie, incluant aussi les personnes décédées.

Saint-Louis à Orléans et St-Viateur à Limoges encore concernés

En revanche, une poignée de foyers de soins de longue durée ottaviens restent encore touchés par l’épidémie de COVID-19. C’est le cas de la Résidence Saint-Louis à Orléans, gérée par le groupe Bruyère, qui compte neuf décès, pour un total de 54 cas.

Un peu plus loin d’Ottawa, dans l’Est Ontarien, c’est-à-dire les circonscriptions de Glengarry-Prescott-Russell et Stomont-Dundas-South Glengarry, l’épidémie est aussi en recul dans les foyers de soins de longue durée.

Seul le Foyer St-Viateur, à Limoges, est pour le moment sujet à une éclosion, mais aucun décès n’a été déploré. Seulement un cas, un employé asymptomatique, avait été rapporté, la semaine dernière. Tous les autres employés et résidents ont reçu un test négatif.

Le 31 mai, le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) avait annoncé la fin de l’éclosion au Foyer de soins de longue durée Pincecrest, à Plantagenet. Onze résidents y ont succombé au coronavirus.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+