#Ontario

Ford aurait recruté des membres illégalement, affirment les libéraux

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Doug Ford, rencontre ses partisans. Crédit image: Twitter

Le chef progressiste-conservateur, Doug Ford, était de passage à Tillsonburg afin de parler de création d’emplois. Il s’est engagé, s’il est élu, à mettre en place un guichet unique pour toutes les approbations gouvernementales pour les entreprises. Ainsi, une compagnie devant avoir l’approbation du gouvernement afin de recevoir des subventions pour créer des emplois, aura «la garantie» que sa demande sera évaluée dans une période d’un an.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

DIDIER PILON
dpilon@tfo.org | @DidierPilonONFR

Toutefois, c’est plutôt les révélations du Parti libéral de l’Ontario au sujet de M. Ford qui ont dominé l’agenda du chef.

Selon les libéraux, Doug Ford aurait illégalement recruté des membres pour le Parti progressiste-conservateur, en 2016. M. Ford n’a pas remis en question les allégations faites par le Parti libéral de l’Ontario, mais a réfuté avoir payé pour de nouveaux membres. M. Ford a aussi affirmé que les allégations faites par les libéraux ont déjà été rejetées par les instances conservatrices, après un examen interne.

Doug Ford rencontrant ses partisans ce jeudi. Crédit image: Twitter

 

Engagement des libéraux pour un régime de pension

La première ministre Wynne était à Wattpad dans la région de Toronto aujourd’hui, où elle a rencontré des jeunes travailleurs du secteur de la haute technologie.

Kathleen Wynne lors de son déplacement ce jeudi à Wattpad. Crédit image: Twitter

Les libéraux s’engagent toujours à élargir l’accès à un régime de pension d’employeur dans le secteur privé, pour «assurer que les travailleurs dans tous les secteurs et toutes les situations puissent s’attendre à une retraite plus sûre».

«Tout le monde espère –  qu’après des décennies de travail laborieux – ils pourront profiter de leur retraite sans se soucier d’atteindre la fin de leurs économies. Le changement d’économie a remis tout cela en cause. Les gens dans toute la province, particulièrement les jeunes, sont directement impactés par ces lacunes dans l’accès aux pensions de retraite.»

 

Andrea Horwath toujours dans la région du Grand Toronto

Deux annonces dans le domaine de la santé se sont succédées de la part de la chef néo-démocrate. Ce matin, au Centre social d’innovation Regeant Park à Toronto, elle a dévoilé son plan d’embaucher 4 500 infirmiers dans la première année d’un mandat néo-démocrate. En après-midi, lors d’une visite à Whitby, Mme Horwath a annoncé qu’elle ajouterait 1 500 nouveaux lits au système de soins de longue durée de Whitby et d’Oshawa.

La chef néo-démocrate Andrea Horwath. Crédit image: Twitter

«Quand nos parents et nos grands-parents ont besoin de soins de longue durée, ils devraient pouvoir y avoir accès près de chez eux. Et leurs proches devraient être pleinement confiants que les soins qui leur seront prodigués seront adéquats, leur permettant de vivre dignement et en toute sécurité», a dit Mme Horwath.

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.