#Ontario

Ford prône plus de bière et de vin dans les magasins

Doug Ford lors d'un déplacement ce vendredi. Crédit image: Twitter

La bière et le vin seront davantage disponibles en Ontario si Doug Ford est élu. Le Parti PC annonce qu’il compte étendre la vente de la bière et du vin dans les dépanneurs, davantage d’épiceries et de grandes surfaces. «L’Ontario est assez mature pour ce changement», dit Doug Ford. Il faudra cependant que la province casse son entente avec les grands brasseurs qui limite les ventes en dehors de leurs magasins. Doug Ford dit ne pas vouloir s’attaquer à la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) pour autant, il s’agira simplement «d’un endroit parmi d’autres pour se procurer de l’alcool». 

 

DIDIER PILON
dpilon@tfo.org | @DidierPilonONFR

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario était plus tôt à London. Il s’agissait de son seul événement public, selon l’agenda envoyé aux médias. De passage dans une clinique privée, il a, à nouveau, promis de réduire le temps d’attente dans les hôpitaux, en plus d’ajouter 15 000 nouveaux lits de longue durée dans la province en cinq ans. Il a également rappelé qu’il défendrait les intervenants de la santé et investirait 1,9 milliard en matière de santé mentale en dix ans

Doug Ford lors d’un déplacement ce vendredi. Crédit image: Twitter

Ses engagements n’ont pas été le sujet de la période de questions des journalistes. Ils l’ont plutôt questionné sur deux scandales qui collent à la peau du leader conservateur. Le premier, la fuite de données de l’autoroute privée 407, qui a éclaboussé l’un de ses candidats qui a dû démissionner. Il a refusé de dire s’il croyait  nécessaire qu’une enquête soit menée sur les événements. Il a ensuite dû se défendre à nouveau sur sa présence illégale à un événement de financement du parti – les chefs n’ayant pas le droit d’assister à de tels rassemblements. «J’y ai passé une heure. J’avais été mal informé, ai-je besoin de le répéter?», a-t-il dit, affirmant qu’il a su par l’entremise des médias qu’il s’agissait d’un événement de financement.

L’équipe de Doug Ford a mis fin à la période de questions des médias après seulement cinq questions.

 

Wynne fait la promotion des services de garde

De son côté. Kathleen Wynne était en déplacement au Studio 123 ce vendredi, un centre d’éducation préscolaire de Toronto. Elle en a profité pour critiquer le plan d’action du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour les services de garde.

Le plan du parti d’Andrea Horwath, qui fait la promotion de services de gardes à 12 $ par jour, reste toujours dénoncé par les libéraux.

Kathleen Wynne ce vendredi lors d’une annonce. Capture écran Twitter

«Depuis trop longtemps, le coût élevé des services de garde tient les familles en otage, particulièrement les mères sur le marché du travail, qui doivent parfois dépenser leur chèque de paye en entier pour couvrir les frais de garde. Le NDP propose certaines idées pour rendre les services de garde plus abordables, mais la réalité est que leur proposition donnerait lieu à de très longues listes d’attente, sèmerait le chaos et créerait de la frustration. Nous avons un plan», a martelé Mme Wynne.

Dans le même temps, quatre candidats libéraux de la région d’Ottawa, Marie-France Lalonde, Pierre Leroux, Nathalie Des Rosiers, et Yasir Naqvi, étaient à La Cité pour le lancement de la plateforme électorale francophone du parti.

Sans surprise, les libéraux ont promis, en cas de réélection, de miser sur la modernisation de la Loi sur les services en français et de garantir le financement de l’Université de l’Ontario français.

 

Les enjeux autochtones pour Horwath

Ce matin, Andrea Horwath et Sol Mamakwa, candidat NPD dans le comté de Kiiwetinoong, ont rencontré la communauté de Grassy Narrows pour discuter des enjeux autochtones.

La chef néo-démocrate a profité de l’occasion pour expliciter sa promesse d’investir 7 millions de dollars pour la construction d’un centre de traitement pour les victimes d’empoisonnement au mercure. Plus des 90 % des membres de la communauté Wabaseemoong à Grassy Narrows subiraient des symptômes à la suite des déversements de mercure d’une usine de pâtes et papiers dans les années 60 et 70.

Andrea Horwath dans la communauté de la communauté de Grassy Narrows, ce vendredi. Crédit image: Twitter

«Trop souvent, les communautés autochtones sont laissées pour compte: l’accès à la prospérité leur est refusé, comme leur est refusé l’accès à des perspectives d’éducation et d’emploi, comme leur est refusé l’accès aux services essentiels sur lesquels nous devrions pouvoir compter toutes et tous», a dit Mme Horwath. «Un gouvernement NPD établira une véritable relation de gouvernement à gouvernement avec les Premières Nations, et en même temps travaillera pour s’assurer que chaque membre des Premières Nations et des communautés autochtones aura accès aux mêmes possibilités que les autres Ontariens et Ontarienne.»

En après-midi, la Mme Horwath s’est rendue à Kenora pour discuter de sa plateforme électorale en matière de santé.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.